Prévisions & Suivi en temps réel

Coup de chaleur avant un risque d'épisode méditerranéen ?

Nous sommes actuellement sous l'influence d'une dorsale anticyclonique solide, associée à de l'air remarquablement chaud pour la saison. Au repère 850 hPa - soit environ 1500 m d'altitude - des valeurs de 20°C sont observées dans le sud-ouest, plutôt 16 à 18°C près de la Méditerranée. Ces températures vont se maintenir durant 48h environ. Conséquemment, dans les basses-couches de l'atmosphère, nous allons aussi observer un pic de chaleur.

Pour demain dimanche, le soleil brille en toutes zones du matin jusqu'au soir. On remarque la présence en matinée d'un mistral modéré près du Gard, avec des rafales de 30/35 km/h. Dans l'après-midi, ce sont les brises marines qui s'installent en toutes zones, faibles, en rafales de 20 à 25 km/h, ponctuellement 30 km/h. Quant aux températures, si elles demeurent assez éloignées des 37 à 38°C attendus dans le sud-ouest, il n'en demeure pas moins qu'il va refaire bien chaud : 

Nous attendons 26 à 28°C de maximales en bord de mer, en raison des brises marines qui tempèrent l'atmosphère. Dès que l'on remontera un peu dans l'intérieur des terres et l'arrière-pays, la barre des 30°C sera largement atteinte avec 32 à 33°C généralisés, parfois 34°C dans l'intérieur de l'Aude ou du Haut-Gard. Ces valeurs se situent bien au-dessus des moyennes saisonnières.

Ce coup de chaleur va se maintenir entre lundi et mardi au moins, toujours sous la protection d'un dôme anticyclonique particulièrement robuste. En milieu de semaine, un changement de configuration météorologique va commencer à s'amorcer surtout du côté de l'Atlantique. Ci-dessous, voici les scénarios proposés par CEP (à gauche) et GFS (à droite). Il y a une bonne unanimité quant au fait de voir se former un cut-off dépressionnaire sur l'Atlantique, au nord-est des Açores. 

Dans un premier temps, cette dépression sera trop éloignée pour nous influencer. Nous misons ainsi sur une nouvelle journée ensoleillée et chaude mercredi. C'est pour la fin de semaine à venir que la prévisibilité devient mauvaise. En effet, le cut-off dépressionnaire va probablement glisser vers le Portugal, l'Espagne ou la France... mais il est impossible de connaître la trajectoire exacte pour le moment.

Voyez ci-dessous pour vendredi 18 septembre l'évolution des deux mêmes scénarios. Sur le scénario CEP, le cut-off reste près du Portugal, favorisant la poursuite d'un temps calme et chaud en Méditerranée française, alors que des orages violents affecteraient l'Espagne. Sur GFS, le cut-off glisse entre le nord de l'Espagne et le golfe de Gascogne, avec un risque d'orages violents cette fois sur notre région ! Nous misons à minima sur un scénario intermédiaire, ce qui sous-entends une agitation probable en fin de semaine prochaine ! 

Partager sur