Prévisions & Suivi en temps réel

Changement de temps sur l'Europe et la France après le 20 janvier !

Pivotalweather

Nous venons de connaître une première partie d'hiver très anticyclonique en France. Sur les régions Méditerranéennes, nous retiendrons l'exceptionnelle période de mistral que nous vivons actuellement : ce dernier souffle depuis la veille de Noël près du Rhône, le plus souvent fortement, ce qui constitue une série en cours de 20 jours consécutifs avec rafales > 60 km/h. A noter également l'absence de neige sur les Pyrénées

En cause, la persistance depuis début décembre d'une puissante dorsale anticyclonique de l'Afrique du nord au proche Atlantique, en passant par l'Espagne et la France. Dans le même temps, des descentes d'air froid n'ont cessé d'affecter l'Europe centrale, dont les pays voisins de l'Allemagne, de la Suisse et de l'Italie. Cet air froid, en plongeant vers le golfe de Gênes, a favorisé la mise en place d'un fort vent. Ce régime de temps touche à sa fin actuellement et sera très prochainement remplacé par une nouvelle dynamique météorologique. Les détails ci-dessous.

En fin de semaine à venir, un régime ondulatoire va se mettre en place sur l'Atlantique. Les principaux modèles de prévision sont en accord sur ce scénario. Le régime ondulatoire est caractérisé par un flux d'Ouest (le zonal) alternant entre périodes anticycloniques et périodes dépressionnaires. Première conséquence pour notre pays : le retour de dégradations pluvio-neigeuses (selon l'altitude) à partir de la fin semaine et du week-end prochain.

Au gré des ondulations, nous allons durant quelques jours alterner entre redoux et refroidissements. La pluie va également faire son retour, en faible quantité sur le bassin Méditerranéen (caractère d'averses). Plus significatif, nous pouvons espérer dans ce flux de bonnes chutes de neige autant sur le Massif-Central que sur les Pyrénées. Pas de grand froid, car l'origine de ces ondulations sera maritime, en provenant de l'Atlantique.

Après le 20 janvier, deux principaux scénarios s'opposent, avec toutefois des variantes. Le modèle Européen CEP est favorable à l'élévation d'une dorsale anticyclonique des Açores vers la Scandinavie, comme en atteste la carte de gauche ci-dessous. Dans ce scénario, des décrochages très froids pourraient traverser l'Europe vers la France et l'Espagne, apportant cette fois une masse d'air continentale. Scénario minoritaire à cette heure, mais sous surveillance en raison des réussites du modèle CEP ces dernières semaines.

Le deuxième scénario, modélisé par le modèle Américain GFS aujourd'hui, voit une dorsale anticyclonique remonter vers le Groenland ou l'Islande, avec un décrochage de basses pressions bien plus important sur la France. Ne vous fiez pas aux couleurs de la carte : cet air froid serait encore d'origine maritime et donc nettement moins froid que dans le premier scénario décrit. Par contre, l'humidité serait omniprésente sur une bonne partie du pays. Scénario majoritaire à cette heure

Ce qu'il faut retenir : nous en avons probablement terminé avec la récurrence anticyclonique et le changement de temps qui s'amorcera dans quelques jours laisse augurer une deuxième partie d'hiver plus dynamique.

Partager sur