Prévisions & Suivi en temps réel

Cette semaine : températures en baisse, vent et neige sur les reliefs

En cette moitié de mois de mars, nous entrons dans un régime assez classique pour la saison. L'anticyclone des Açores s'étire sur le Sud de l'Europe. Dans le même temps, les dépressions s'enchainent plus au Nord en circulant entre Islande, Grande-Bretagne et Scandinavie. On parle de régime de type "NAO+". Cela distingue ces deux grands ensembles selon une logique où les hautes pressions sont au Sud et les basses pressions plus au Nord (voir carte ci-dessous). Classique donc pour la saison avec un dégradé Nord-Sud sur le pays où la moitié Nord connait un temps maussade avec parfois des tempêtes.

Dans ce type de configuration, les régions méditerranéennes sont protégées. En effet, les différents reliefs qui nous entourent stoppent les pluies et les passages nuageux qui nous concernent sont plus inoffensifs. Cela n'exclut pas des averses lors de passages de perturbations mais les précipitations restent globalement faibles. Côté températures, elles sont assez changeantes. Alors que la douceur domine actuellement, elles pourront perdre plusieurs degrés ces prochains jours mais de manière locale.

Source : Pivotal Weather

Les températures ne seront pas pour autant froides. En effet, nous partons de températures très douces pour venir difficilement à quelques chose de plus "normal" pour la saison. Cela n'exclut pas des pointes douces lorsque les conditions seront favorables (ciel clair et pas de vent). Les minimales seront souvent douces avec le vent qui limitera leur baisse. Le froid se ressentira plus sur les versants Nord des montagnes moins protégés. Ainsi, la neige fera son retour sur nos reliefs, souvent sous la forme d'averses avec des quantités plutôt faibles.

Par accumulation, quelques centimètres seront possibles notamment sur la Lozère (voir carte ci-dessous). Cela ne permettra pas de rattraper la saison hivernale plutôt mauvaise et courte sur nos sommets cévenols. Sur les plaines, les rares averses qui parviendront à déborder des reliefs, n'auront aucune influence sur la sécheresse actuelle. Rappelons qu'il s'agit d'une sécheresse de surface avec des nappes phréatiques encore bien remplies par l'année 2018 exceptionnellement pluvieuse.

Carte : Météociel

A quoi peut-on s'attendre pour la suite ? Les modèles à moyen terme démontrent une suite plutôt fraiche avant le retour de conditions plus stables et douces la dernière semaine de mars. Entre le 15 et 20 mars, l'anticyclone présent sur les Açores pourrait s'élever sur l'Atlantique venant bloquer les dépressions. Le flux général pourrait ainsi s'orienter au Nord synonyme de températures plus fraiches et des conditions souvent ventées sur notre région.

Malheureusement côté précipitations, la sécheresse devrait perdurer sur la méditerranée et d'une manière générale sur la France (voire carte ci-dessous). Sur la circulation globale, ce mois de mars pourrait ressembler à ce que nous avons vécu durant le mois de janvier avec comme grande différence l'avancée dans la saison. Le "vrai" printemps durable ne devrait pas donc pas être pour tout de suite.

Source : Tropicaltidbits

Partager sur