Prévisions & Suivi en temps réel

Canicule d'ampleur exceptionnelle en Languedoc Roussillon : vers des records absolus de chaleur !

L'épisode caniculaire a débuté ce mercredi sur l'Est de la région avec des maximales atteignant près de 40°C en vallée du Rhône. Ce n'est rien à côté de ce qui est attendu entre demain jeudi et samedi au moins. Synoptiquement, une goutte froide vient de se positionner au large du Portugal, près des Açores. Cette dépression fait office de "pompe à chaleur" en soulevant un flux de secteur sud prenant ses racines au centre de l'Afrique.

Dans ce contexte, la masse d'air qui est advectée en altitude va atteindre une température sans précédent (* depuis que les relevés existent !) avec des pointes de 30 à 31°C à 850 hPa. Ces valeurs sont 5 à 6°C plus hautes que celles observées lors de la célèbre et meurtrière canicule de 2003. Vous l'aurez compris, notre région s'apprête à vivre un événement historique, avec de très nombreux records de chaleurs absolus qui ne vont pas seulement être battus, mais tout simplement pulvérisés.

Pour demain matin, les minimales vont s'orienter à la hausse de partout. De façon générale, nous attendons 20 à 22°C sur les plaines de l'Hérault et du Gard, 23 à 24°C en bord de mer. Sur les plaines de l'Aude et des Pyrénées-Orientales, plutôt 18 à 20°C, jusqu'à 22°C en bord de mer. Minimales très douces en altitude, 18 à 20°C à 1500 m, localement 22°C par effet de foehn. De telles minimales ne sont pas exceptionnelles sur nos contrées.

Pour demain après-midi, le mot canicule prendra tout son sens avec une envolée des thermomètres et déjà les premiers records absolus de chaleur ! Avec l'arrivée de brises tardives, nous attendons sur le Gard près de 41°C à Nîmes sous abri normalisé, jusqu'à 43/44°C à la limite de l'Ardèche/Gard/Vaucluse. Il fera également près de 40°C dans l'intérieur de l'Hérault et de l'Aude. Pour retrouver des valeurs moins hautes, il faudra aller en bord de mer avec 28 à 30°C. Sur les Pyrénées-Orientales, vous aurez 32 à 35°C des plaines littorales aux plaines intérieures.

Vendredi sera une journée véritablement historique, avec des records de températures pulvérisés sur une très large partie du bassin Méditerranéen, bien au-dessus de la canicule de 2003 ou encore de celles de 2017 et 2018 ! Les minimales vont osciller entre 22 et 25°C sur toutes les plaines de la région. Sur le bord de mer ainsi qu'en vallée du Rhône (où le mistral se lèvera), des valeurs de 26 à 28°C sont très localement possibles.

Vendredi après-midi, les maximales vont s'envoler très largement au-dessus de 40°C (sous abri normalisé, nous insistons bien là-dessus) sur quasiment toutes les plaines du Languedoc-Roussillon et de la Provence. Mistral et tramontane vont se lever, limitant les brises au bord de mer tout au plus. Dans ce contexte, la masse d'air va s'assécher très significativement (taux d'humidité < 5% !) et les températures s'envoler littéralement :

La plupart des villes de la région battront leur record absolu avec généralement 42 à 43°C sous abri normalisé et parfois 44 à 45°C sur l'Hérault et le Gard notamment. Certains scénarios sont encore plus pessimistes avec des pointes à 46°C. Pour rappel, le record absolu de chaleur en France tous mois confondus est de 44.1°C en 2003 à Conqueyrac (30). Pour des villes plus connues, notez les 41.6°C de Nîmes et 37.7°C de Montpellier-Fréjorgues. En bref, nous n'aurons pas de mal à des dépasser.

Pour samedi, nous dépasserons les 40°C encore facilement dans l'intérieur des terres, localement 43°C sur le Gard. Contrairement à la veille, les brises marines s'installeront précocement. Cette chaleur sera donc "humide" avec un ressenti désagréable, à la limite du "dangereux". Il est impératif que chacun prenne des précautions pour faire face à cet événement majeur. Pour information, la canicule va se maintenir au moins jusqu'en milieu de semaine prochaine.

Partager sur