Prévisions & Suivi en temps réel

Canicule avant un risque d'orages forts en fin de semaine

L'épisode de canicule qui a débuté ce lundi sur la France va présenter une intensité exceptionnelle sur certaines régions, de l'arc Atlantique à la région Parisienne notamment où de très nombreux records mensuels et absolus devraient tomber, certains sur des périodes proches de 140 ans tout de même. Le réchauffement climatique est tout sauf une illusion : les records de chaleur ne cessent de s'enchaîner !

Les régions Méditerranéennes seront certes moins concernées qu'en juin, mais les très fortes chaleurs caniculaires y seront tout de même généralisées dans l'intérieur des terres durant plusieurs jours. Cette canicule s'explique par la mise en place d'un dôme de hauts-géopotentiels au-dessus de la France, avec un flux de secteur sud provenant tout droit d'Afrique et véhiculant de l'air bouillant. Les T°C à 850 hPa (l'équivalent de 1.500 m d'altitude) vont atteindre localement +28°C près des Pyrénées.

Entre demain mardi et jeudi, les conditions ensoleillées vont se maintenir sur toutes les plaines du Languedoc et le Roussillon. Sur les reliefs, des cumulus vont bourgeonner mais les rares orages vont se limiter aux zones les plus hautes : Cerdagne, Capcir-Puymorens, plus rarement Aubrac et Margeride. Concernant le vent, il va être quotidiennement orienté aux brises marines. C'est ce facteur qui "limite" l'envolée des températures notamment sur le bord de mer.

Sur notre région, c'est le Gard qui aura comme souvent le plus chaud, avec quotidiennement 38 à 40°C dans l'intérieur des terres, plus rarement 41°C. Il fera également très chaud dans l'arrière-pays de l'Hérault et de l'Aude avec fréquemment 36 à 38°C, plus localement 39°C. Les Pyrénées-Orientales seront moins concernées avec 34 à 35°C dans l'intérieur des terres. Sous l'effet des brises marines, les littoraux seront plus tempérés avec 32°C en général au plus chaud, mais un ressenti très désagréable en raison d'un taux d'humidité > 70%.

Enfin, la Lozère n'échappera pas à cette canicule. Les maximales vont atteindre 30 à 32°C sur les plateaux, jusqu'à 36°C dans les vallées (notamment de Florac à Sainte-Énimie). Quant aux températures nocturnes, elles vont rester voisines de 22 à 24°C en plaine, 24 à 26°C en bord de mer. L'arrêt de la canicule est attendu vendredi sur 75% du territoire (ouest et nord de la France).

En effet, une faiblisse dépressionnaire va traverser le pays d'Ouest en Est, pouvant donner des orages violents sur certaines régions. Notre région pourrait (noter le conditionnel tant c'est incertain) être touchée dans la soirée de vendredi à samedi, mais les orages seront très localisés en plaine. Pour le week-end, mistral et la tramontane se lèveront, laissant craindre le pire sur le front des incendies malgré une petite baisse des températures (33 à 35°C au plus chaud). La semaine suivante devrait être très chaude !

Partager sur