Prévisions & Suivi en temps réel

Baisse des températures suivie d'un épisode pluvieux en Méditerranée ?

Ce mardi, les conditions ensoleillées ont été plus généreuses que les jours précédents sur les plaines et littoraux de notre région, à l'exception de l'intérieur Audois où des nuages bas tenaces ont persisté. La douceur est également au rendez-vous, avec des températures minimales et maximales se situant 5 à 7°C au dessus des moyennes saisonnières. Ces températures vont globalement se maintenir toute la semaine.

A partir du week-end prochain, un progressif changement de temps va se mettre en place. En effet, l'anticyclone va se décaler de la France vers le proche Atlantique, au niveau des Açores. Il va ensuite, en cours de week-end, s'élever vers de plus hautes latitudes, entre la Grande-Bretagne et l'Islande. Cette pulsion anticyclonique ne sera pas assez solide pour parler de blocage mais va favoriser la mise en place d'un flux de Nord-Ouest de plus en plus dynamique d'ici dimanche.

Dans ce contexte, plusieurs perturbations vont s'enchainer sur la France entre samedi et dimanche. Elles arriveront de façon très atténuée sur l'arc Méditerranéen, en apportant essentiellement des passages nuageux et plus localement deux ou trois gouttes. A noter : le retour de la neige sur les reliefs du Massif-Central et des Alpes. Pour le moment, les Pyrénées semblent rester à l'écart, mais cela pourra évoluer d'ici là.

Entre lundi et mercredi prochain, la dorsale anticyclonique va amorcer une percée vers la mer de Norvège. Dans le même temps, un décrochage polaire va s'effectuer de la Scandinavie à l'Italie. Notre pays sera au carrefour des deux influences. A l'Ouest, nous trouverons l'anticyclone. A l'Est, le flux continental aura tendance à gagner du terrain. Plus concrètement, ceci va dans le sens de températures de plus en plus froides - passant légèrement sous les normes de saison - mais d'un temps relativement sec sur le pays. Les gelées vont plus ou moins se généraliser au pays entre le 10 et 14 décembre.

Selon les dernières projections, les bas géopotentiels froids positionnés sur l'Europe vont ensuite se décaler vers la France en fin de semaine prochaine. Les températures vont rester bien hivernales, tout en étant proches des moyennes saisonnières. Toutefois, il va falloir surveiller l'interaction entre une dépression située sur l'Atlantique et cet air froid qui arrivera de l'Est. Deux scénarios sont à surveiller.

Le premier est caractérisé par la mise en place d'un contexte dépressionnaire sur la mer Méditerranée, avec un risque de fortes pluies et de neige pouvant temporairement tomber à basse/moyenne altitude. C'est le scénario le plus probable. Le deuxième consiste en ce que les dépressions circulent plus au nord, et que nous restions en marge des dégradations (scénario peu probable). Ci-dessous, voici l'accumulation pluie du modèle CEP en fin d'échéance. La carte n'est pas à prendre au pied de la lettre. L'emplacement des plus forts cumuls va évoluer mais nous avons une indication du potentiel pluvieux qui va succéder ce coup de froid.

Partager sur