Prévisions & Suivi en temps réel

Baisse des températures et risque de neige à basse altitude la semaine prochaine en France

Il va bien falloir profiter du week-end à venir : les conditions anticycloniques qui vont se maintenir vont assurer un temps relativement ensoleillé sur l'arc Méditerranéen et plus largement sur le pays. Si les nuits vont rester assez fraîches, les après-midis s'annoncent très douces avec des maximales de 18 à 20°C en général, localement 21°C. Nous noterons tout de même quelques nuages bas localisés entre l'Aude et les Pyrénées-Orientales.

La semaine prochaine, un net changement de temps est redouté. Une dorsale anticyclonique devrait s'élever entre les Açores et l'Islande. Dans le même temps, une anomalie dépressionnaire venant du Groenland pourrait se dynamiser aux abords de la Grande-Bretagne, plongeant ensuite vers la France en flux de nord. Cette situation se joue désormais à moyen terme, à J+4 environ, ce qui augmente la fiabilité de la prévision par rapport aux précédentes analyses.

Il faut dire que jusqu'à hier encore, les modèles GFS et CEP n'étaient pas en accord sur le scénario. Pour GFS, la coulée froide devait se faire sur l'Europe de l'Est, laissant notre pays sous l'anticyclone. Pour CEP, la coulée froide était centrée en plein sur la France. Les modèles secondaires tels que UKMO ou GEM ressemblaient davantage à CEP. Ce vendredi, il est important de souligner que GFS s'est rallié aux autres. Les modèles proposent ainsi un scénario globalement très ressemblant.

La coulée froide devrait s'amorcer par le nord de la France dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 avril. Elle sera associée à une perturbation assez soutenue, avec de la neige parfois jusqu'en plaine sur certaines régions. Entre le mercredi 3 et le jeudi 4 avril, l'air froid devrait progresser sur la quasi totalité du pays, au sein d'un flux de nord. Des précipitations assez soutenues sont possibles sur les deux tiers de la France, avec de la neige à très basse altitude par moments. Nos reliefs (Lozère, Cévennes, Espinouse ou encore Pyrénées) devraient eux-aussi être affectés par ces chutes de neige.

Si le flux de nord est suffisamment dynamique, quelques averses pourront déborder jusqu'en plaine notamment dans l'intérieur du Languedoc et du Roussillon. Il faudra surveiller, par isothermie et sous d'éventuels averses faiblement orageuses, un risque de grésil/neige roulée jusqu'à très basse altitude. Concernant les températures, les nuages et le vent pourraient partiellement limiter la chute du mercure en plaine. Toutefois, le risque de gel va être à surveiller avec grande attention en cas de nuits dégagées.

En altitude, de fortes gelées sont attendues, avec probablement une bonne couche de neige. Le retour temporaire de l'hiver après un printemps météorologique bien précoce. Durant les après-midis, il fera frais à très frais en plaine si ce scénario se précise. Les basses pressions pourraient se maintenir assez durablement par la suite, avec potentiellement une dépression près de l'Espagne. Dans ce cas, nous pourrons espérer de la pluie mais l'échéance est bien trop lointaine pour le moment.

Partager sur