Prévisions & Suivi en temps réel

Baisse des températures avant le retour de conditions météorologiques dépressionnaires ?

On ne s'ennuie pas en cet automne 2020 et pour cause, une météo qui change régulièrement ! Alors que nous connaissons actuellement - sur les régions Méditerranéennes - une belle accalmie ensoleillée qui va durer jusqu'en fin de semaine, nos services surveillent d'ores et déjà un coup de froid ordinaire attendu dès dimanche ou lundi, persistant la semaine prochaine.

Ce coup de froid pourrait ensuite laisser place à une synoptique atmosphérique dépressionnaire près de l'Atlantique ou de l'Espagne, ce qui va induire... un nouveau risque d'épisode méditerranéen quelque part entre l'Espagne, la France et l'Italie. On fait le point ci-dessous. Commençons par la baisse des températures qui se confirme dès dimanche, en lien avec la mise en place d'une goutte froide peu mobile entre la France et l'Allemagne : 

Cette goutte froide, qui va stationner jusqu'à jeudi ou vendredi prochain, sera associée à des températures voisines de 0 à -2°C à 850 hPa (environ 1500 m d'altitude en équivalence). Sur notre région, cette goutte froide va déclencher un épisode de mistral et de tramontane ordinaire, avec des rafales atteignant 80 ou 100 km/h dans les secteurs habituellement exposés de la vallée du Rhône, des Corbières et de la plaine du Roussillon. Paroxysme du vent : entre dimanche et mardi matin.

Concernant les valeurs de températures prévues : malgré le vent (qui brasse l'air, et limite l'abaissement des T°C la nuit) nous aurions des minimales en début de semaine prochaine voisines de -2°C sur les plateaux au-dessus de 1000 m, sinon 4 à 6°C dans les plaines de l'arrière-pays, parfois 1 ou 2°C dans les secteurs déventés. Premières gelées blanches envisagées sur les plaines intérieures déventées.

Quant aux maximales, elles auront du mal à atteindre 3 à 5°C à 1000 m, sinon 12 à 15°C dans l'arrière-pays et jusqu'à 16 ou 17°C en bord de mer. Ressenti bien évidemment plus froid en raison du vent. Ce coup de froid ne présente pas d'intensité exceptionnelle, nous tenons à le rappeler : c'est du classique ! Par la suite (long terme !) nous soulignons un environnement météorologique favorable au retour des basses pressions près de l'Espagne et de l'Atlantique.

Ci-dessous, une dépression est entrevue par GFS sur le proche Atlantique, avec à nouveau une faible mobilité entrevue. Il est bien évidemment trop tôt pour en dire davantage, ce scénario va encore évoluer, mais nous soulignons ce potentiel que nous surveillons avec grande attention, après les catastrophes de Valleraugue et de la Vésubie/Roya

Partager sur