Prévisions & Suivi en temps réel

Anticyclone et inversions thermiques : nouvelles gelées blanches ces prochains jours !

Cette fin décembre est caractérisée par des conditions anticycloniques récurrentes. L'anticyclone en cette période de l'année ne rime pas forcément avec beau temps et chaleur. C'est d'autant plus vrai sur le nord entre le centre, le nord et l'est de la France où les dorsales anticycloniques hivernales tendent à favoriser des brumes/brouillards très épais et résistants en journée dans les basses-couches. A contrario, le soleil domine en altitude, ainsi que sur l'arc Méditerranéen Français.

L'anticyclone, à cette période de l'année, favorise de puissantes inversions thermiques. En effet, l'air doux qui est accumulé en journée est moins lourd et moins dense que l'air froid présent en altitude. Ainsi, la nuit, l'air froid s'écrase par densité vers les basses-couches (zones de plaine) et s'accumule de la sorte. Dans le même temps, l'air plus doux s'élève par ascendance vers l'altitude. Ceci explique pourquoi au lever du jour il fait plus froid en plaine qu'en montagne en ce moment. Un exemple ce matin : minimale de 7.4°C au sommet du Mont-Aigoual (1567 m) contre -5°C à Notre-Dame-de-Londres dans l'Hérault et -3°C à Alès dans le Gard

Ces prochains jours, nous allons rester sous l'influence d'une dorsale anticyclonique particulièrement solide, étirée de l'Afrique jusqu'à la Grande-Bretagne comme l'indique la carte ci-dessus. Première conséquence : les inversions thermiques vont se maintenir là où le vent ne se lèvera pas. Deuxième conséquence, plus problématique, la poursuite d'un temps très doux en altitude et l'absence de précipitation. Aucune chute de neige significative n'est attendue sur les Pyrénées et le Massif-Central.

Les gelées vont par contre persister sur certaines plaines de notre région. Dès la nuit prochaine, le ciel sera globalement dégagé - si l'on omet quelques nuages bas sur les plaines littorales - et le vent très faible. Dans ce contexte, les températures vont à nouveau plonger sur les plaines du Gard, de l'Hérault, de la vallée du Rhône, des vallées Lozériennes et dans une moindre mesure dans l'intérieur du Roussillon. 

Ce vendredi matin, les minimales atteindront fréquemment -2 à -4°C entre les plaines du Val de Londres, du Pic Saint-Loup, du Vidourle, de la Gardonnenque, du bassin Alésien, de l'Uzège et de la vallée du Rhône. Nous pouvons attendre entre 0 et -2°C sur le bassin Montpelliérain et les basses plaines du Gard, de Nîmes à Aigues-Mortes, ainsi que plus localement dans l'arrière pays du centre de l'Hérault. En Lozère, grand écart entre les reliefs où les températures vont rester largement positives (3 à 6°C) alors que dans les vallées, les minimales vont plonger entre -3 et -7°C.

Ce week-end, même situation à une différence près. Le vent va se lever en vallée du Rhône ainsi que sur l'Est du Gard. Il aura pour effet de couper les inversions et donc d'annihiler le risque de gel. Sur l'Ouest du Gard, les vallées Lozériennes ainsi que sur les plaines de l'Hérault Hérault, le gel restera présent tout au long de la nuit. A noter que l'Aude et surtout les Pyrénées-Orientales restent globalement à l'écart de ce froid d'inversion, si ce n'est très localement près du pays de Sault

Partager sur