Prévisions & Suivi en temps réel

Accentuation du froid et risque de neige à très basse altitude

Nos météorologues confirment, pour cette fin d'année et au moins la première semaine de janvier, l'accentuation des conditions météorologiques dîtes hivernales et cela sur l'ensemble de la France. Comme nous l'évoquions dans notre article d'hier (disponible en cliquant ICI) le flux va peu à peu se continentaliser pour cette période. Cela veut dire qu'après une fin décembre dominée par le flux de nord, nous devrions basculer dans un courant d'Est à Nord-Est sur l'Europe.

On doit cette courbure des vents d'altitude à la mise en place désormais unanime d'un AS : l'anticyclone Scandinave. Sur les cartes ci-dessous, vous pouvez observer l'évolution de la dorsale anticyclonique d'abord située le 01/01 entre Açores et Islande (aboutissant à un flux de Nord/Nord-Est en France) puis située autour du 5/01 entre l'Islande et la Scandinavie. Cela induit alors, comme indiqué sur les cartes, un flux d'Est à Nord-Est

Dans ce contexte, nous ne prenons aucun risque en vous annonçant une accentuation du froid (sans atteindre des niveaux exceptionnels, mais plusieurs degrés sous les "moyennes saisonnières). Concernant la neige, des potentiels sont présents sur les modèles déterministes GFS et CEP, mais ils ne sont ni en accord sur la localisation, ni sur le timing. En bref, il n'est toujours pas possible d'être catégorique. TOUTEFOIS... le flux d'E/NE est celui qui est le plus favorable en Méditerranée pour la neige. Il ne serait donc pas surprenant qu'un épisode neigeux touche une partie des plaines Méditerranéennes entre le 2 et le 6/01/21 ! Analyse ci-dessous.

Outre les quelques flocons possibles demain en Haut-Gard (près des gorges de la Cèze) ainsi que des chutes de neige prévues sur nos reliefs de la Montagne Noire, de l'Espinouse, des Cévennes et de la Lozère, nous aurons une situation calme pour ce jeudi 31/12 en plaine et bord de mer. On note en soirée/nuit du Réveillon des chutes de neige également sur les Pyrénées, dès 800/900 m environ. Pour le 1er Janvier, des passages nuageux, quelques gouttes en plaine, des flocons assez bas mais rien de bien significatif non plus. Début des incertitudes pour le 2 et 3 janvier, avec ci-dessous une comparaison entre les modèles ARPEGE et WRF : 

En lien avec une goutte froide descendant de Scandinavie, une petite dépression va se creuser au large de la Provence, en Méditerranée. Dans ce contexte, le modèle ARPEGE continue de voir un retour d'Est neigeux en plaine sur les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse, venant déborder ensuite vers le Gard pour la journée et nuit de samedi à dimanche. Il faut rester objectif : ARPEGE de ce matin et GFS de ce soir sont isolés dans ce scénario ! Nous les considérons ainsi comme peu probables à l'instant T. Au même moment, le modèle WRF-NMM (issu de GFS) était SEC ce matin, mais "plus humide" ce soir.

Scénario probable : un retour d'Est pluvio-neigeux est attendu en PACA. Il concernera surtout les Alpes-Maritimes et le Var, sous forme de pluie en plaine, alors qu'il débordera sou forme neigeuse sur une partie du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône. Notre région devrait "globalement" rester en marge (scénario retenu par nos services) bien que nous gardons un petit œil sur les prochaines modélisations car tous les modèles ne sont pas unanimes. Ce qui est sûr... c'est que le froid va se renforcer (voir carte ci-dessous) :

Des gelées quasiment généralisées (pouvant épargner possiblement le bord de mer) sont à prévoir durant la première semaine de Janvier, avec souvent -2 à -4°C dans les terres, parfois moins encore. Maximales hivernales par ailleurs, avec rarement plus de 5°C dans les secteurs ventés et 7 à 8°C à l'abri du vent. En cas d'une nuit dégagée et déventée, une forte gelée est à redouter (< -5°C en plaine et < -12/-14°C en montagne). Soit...

On voit apparaître, à moyen/long terme, un nouveau potentiel neigeux en lien avec une dépression se creusant près de l'Espagne (cas d'école pour notre région). A ce titre, le modèle GFS est très précipitant aujourd'hui. Il voit un épisode neigeux vers le 5 janvier jusqu'en bord de mer. Attention, la carte ci-dessous n'est pas à prendre au pied de la lettre : ni pour la date, ni pour le lieu, ni pour l'intensité. Il ne s'agit que d'un potentiel encore très incertain. Nous retiendrons toutefois que cette séquence hivernale va durer et présente un potentiel non négligeable de neige sur une partie de la région. A ajuster prochainement... 

Partager sur