Prévisions & Suivi en temps réel

A quand le retour de la chaleur en France ?

Vous êtes nombreux à nous poser la question : à quand le retour de la chaleur en France ? La journée la plus chaude de l'année a été observée en février pour le moment. Ces prochains jours vont à nouveau être bien frais, pour ne pas dire froids. En cause, la mise en place d'une dorsale anticyclonique s'élevant des Açores vers le Groenland. Dans le même temps, un décrochage polaire va s'étirer de la Scandinavie vers la France.

A 850 hPa (l'équivalent d'environ 1500 m d'altitude), c'est une masse d'air s'abaissant entre -2 et -4°C qui est attendue, localement -6°C, pour le week-end. Dans ce contexte, nous attendons de nombreuses gelées sur le pays. Ces dernières ont fait l'objet d'un précédent article, que vous pouvez retrouver en cliquant ICI. A l'échelle du bassin Méditerranéen, ce coup de froid de 48h va être accompagné d'un puissant coup de mistral et de tramontane.

Pour la journée de dimanche, nous attendons des rafales de 60 à 80 km/h en général, localement 90 ou 100 km/h sur la vallée du Rhône et les Corbières. Par ailleurs, dans la nuit de samedi à dimanche, nous attendons des chutes de neige à relativement basse altitude sur la Lozère, dès 700 à 800 m environ. Les sols pourraient blanchir de quelques centimètres entre l'Aubrac, la Margeride et le Mont-Lozère.

La matinée de lundi sera encore bien froide de partout mais il ne devrait quand même pas geler en plaine sauf très localement dans les zones très exposées telles que le Pic Saint-Loup/Val de Londres. L'après-midi, les maximales remonteront entre 18 et 20°C de façon générale. Ci-dessous, une carte d'accumulation des hauteurs de neige prévues par le modèle ARPGE dans la nuit de samedi à dimanche :

Vous l'aurez compris : ce n'est pas encore l'été ! En milieu de semaine prochaine, un système dépressionnaire pourrait se caler sur le nord de la France et prolonger son influence jusqu'à nos contrées. Dans ce contexte, entre mardi et mercredi, un passage perturbé est probable sur la Lozère, les Cévennes et le Languedoc, avec des pluies d'intensité ordinaire qui mériteront d'être confirmées ultérieurement. Le Roussillon devrait y échapper.

Petit espoir après le 10 mai. Nous pouvons espérer le retour de conditions anticycloniques entre l'Afrique du nord et la France. Si cela se précise, la chaleur pourrait enfin remonter jusqu'au bassin Méditerranéen. Bien évidemment, au regard de l'échéance encore lointaine (environ une semaine), il est difficile d'être précis. Nous devrons surveiller l'évolution des prochaines modélisations pour vous confirmer ou à contrario vous infirmer cette tendance : 

Partager sur