Prévisions & Suivi en temps réel

A lire : retour de la pluie et des orages en début de semaine

Nous espérons que vous avez bien profité du soleil ce vendredi, car le temps va évoluer dès ce week-end. Dès demain samedi ainsi que dimanche, le flux marin va se mettre en place. Dans ce contexte, les nuages bas vont gagner l'Aude, l'Hérault et une bonne partie du Gard, ainsi que les Cévennes. Sous ces nuages, des bruines ou de faibles pluies sont envisageables, notamment entre l'Hérault et le Gard. Cumuls très faibles.

Les éclaircies s'annoncent plus généreuses sur les Pyrénées et la vallée du Rhône. Entre lundi et mardi, un axe de talweg (zone dépressionnaire étirée en forme de "V") va se mettre en place entre l'Irlande et les Cantabriques (Espagne). Cet axe dépressionnaire sera précédé d'une méso-dépression (dépression de petite dimension) qui va se constituer sur l'Ouest de la France. 

Ce contexte météorologique est assez classique en cette saison. Il va favoriser une dégradation plus nette entre lundi soir et mardi matin, sur tout le Languedoc-Roussillon. Lundi en journée, peu d'évolution à signer, avec de nombreux nuages bas entre l'Ouest Gard, l'Hérault et une bonne partie de l'Aude. Lundi soir, le vent marin va s'accentuer, avec des rafales de 30 à 50 km/h.

Ce vent marin va drainer de l'air très doux, avec conséquemment une instabilité modérée. Les valeurs de MUCAPE vont croître jusqu'à 400 ou 600 J/kg, avec des indices de soulèvement négatifs. Cette instabilité, certes modérée, va être phasée à un dynamisme atmosphérique relativement important. Dans ce contexte, les pluies vont se généraliser dans la nuit de lundi à mardi sur toute la région. Elles seront faibles à modérées entre les Pyrénées-Orientales et l'Aude.

C'est entre l'Hérault, le Gard et la Lozère qu'elles seront les plus soutenues, avec probablement une composante orageuse. Mardi matin, une anomalie de basse tropopause va balayer la région. A son passage, une ligne pluvio-orageuse un peu plus soutenues devrait se constituer, puis balayer toute la région d'Ouest en Est. Cette ligne pourrait se constituer d'abord sur l'Hérault, avant de se renforcer sur le Gard et les Cévennes.

Au final, des cumuls significatifs sont envisageables. Les fourchettes énumérées ci-après sont à prendre "avec pincettes". Le département des Pyrénées-Orientales devrait être le moins concerné, avec tout au plus quelques millimètres. Le département de l'Aude pourrait être coupé en deux : 10 mm environ au sud, 20 ou 25 mm au nord. Sur l'Hérault et le Gard, une fourchette de 15 à 20 mm est probable sur les plaines littorales, 30 à 40 mm dans l'intérieur des terres, loc. 60 mm près des contreforts. Sur les Cévennes, entre l'Espinouse, le sud du Larzac et le sud du Mont-Lozère, 80 à 100 mm sont attendus, loc. 120 mm. Ces cumuls mériteront d'être affinés.

Partager sur