Prévisions & Suivi en temps réel

2018 : une année exceptionnellement pluvieuse sur le bassin méditerranéen !

Alors que certaines régions connaissent une sécheresse sans précédent en France, l'arc Méditerranéen est comme bien souvent en opposition avec le reste du pays, avec des pluies largement excédentaires cette année. Pourtant, lorsqu'on s'intéresse à la pluviométrie de 2017, il est légitime de penser que nous revenons de loin. En effet, 2017 fut ni plus ni moins l'année la plus sèche depuis le début des relevés (plus de 100 ans) sur notre région.

La carte ci-dessous, réalisée par Météo-France, revient sur les cumuls pluviométriques observés en 2017. On distingue qu'entre l'Aude, l'Hérault, le Gard, les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse et l'Ouest Var que les cumuls ont atteint moins de 400 mm sur la totalité de l'année. Quelques exemples propres à notre région : 347.2 mm à Nîmes-Courbessac en 2017, 339.5 mm à Montpellier-Fréjorgues dans l'Hérault.

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas… La nature est probablement bien faite ! Après cette sécheresse historique, nous vivons une année 2018 très humide sur notre région. Ci-dessous, voici les cartes réalisées par Météo-France du rapport à la moyenne saisonnière des cumuls de précipitations pour le printemps 2018 et l'été 2018. On constate pour le printemps une pluviométrie bien souvent 100 à 250% supérieure aux moyennes saisonnières sur notre région.

Pour l'été, les orages ont été relativement nombreux malgré la chaleur, donnant certes des cumuls hétérogènes mais aboutissant au final sur un arrosage bien souvent supérieur de 50 à 100% par rapport aux moyennes saisonnières. Nous nous souviendrons également d'épisodes très intenses, comme le 9 août 2018 dans le Gard où un orage déversa 300 mm en quelques heures et tua une personne.

L'automne 2018 ne déroge pas à la règle, avec des épisodes diluviens qui ont affecté plus ou moins toute la région à un moment ou un autre. En octobre, il est tombé 360.5 mm à Perpignan-Rivesaltes. Nous nous souviendrons également des terribles inondations du 15 octobre dans l'Aude, avec 300 mm en 12h du côté de Trèbes. De façon générale, la pluviométrie en cette fin novembre se situe 100 à 300% au dessus des moyennes de référence pour la saison.

Ainsi, la pluviométrie depuis le 1er janvier 2018 atteint aujourd'hui : 840.8 mm à Perpignan, 744.7 mm à Carcassonne, 900.6 mm à Béziers-Vias, 964.6 mm à Montpellier-Fréjorgues, 1041.9 mm à Nîmes-Courbessac. 926 mm à Mende. Par endroits, ces cumuls sont les plus importants depuis 2002 (catastrophe du Gard) et dans le top 3 des années les plus pluvieuses ces 60 dernières années. Ceci est significatif, d'autant qu'il reste encore 35 jours avant de clôturer définitivement le bilan. 

Toutes les cartes de cet article sont issues du site Météo-France, sur lequel vous pouvez retrouvez des études climatologiques très intéressantes. 


Partager sur