Prévisions & Suivi en temps réel

WEEK-END : VERS UNE FORTE DÉGRADATION !

Météo-Languedoc
Météo-Languedoc

INTRODUCTON : FORTE DÉGRADATION HIVERNALE

Ce week-end, une dépression particulièrement dynamique va se constituer sur la Catalogne (voir carte ci-dessous). En son cœur, les pressions pourront s'abaisser en dessous des 990 hPa. Cette dépression se positionnera Samedi sur le golfe du Lion, où elle pilotera un vigoureux flux d'Est / Sud-Est sur l'ensemble des régions méditerranéennes. Dans un contexte très dynamique et modérément instable, des pluies localement intenses et orageuses sont attendues sur l'arc méditerranéen. En altitude, ces pluies se transformeront en neige, avec des cumuls parfois très importants sur les Cévennes (parfois plus de 50 cm en altitude) et dans une moindre mesure sur les Pyrénées et les Alpes du Sud. Dimanche, le minimum dépressionnaire se resorbera progressivement en se décalant vers le golfe de Gênes. Il induira encore des remontées nuageuses mais les pluies et chutes de neige deviendront progressivement plus faibles. 

Image title

Modèle GFS, carte issue de Météo-Ciel. Schéma et expertise : Météo Languedoc


PRÉVISIONS POUR LA JOURNÉE DE SAMEDI : PLUIES LOCALEMENT FORTES EN PLAINE ET BORD DE MER, RAFALES DE VENT INTENSES ET ABONDANTES CHUTES DE NEIGE EN MONTAGNE

La dégradation s'amorcera dès demain vendredi, avec des passages nuageux devenant de plus en plus nombreux. En soirée de vendredi à samedi, les premières averses affecteront l'Aude, l'Hérault et les Cévennes, avec de la neige dans un premier temps vers 800 mètres environ. En deuxième partie de nuit de vendredi à samedi, les précipitations deviendront régulières sur le Roussillon, l'Hérault et les Cévennes. Il continuera de neige au dessus de 800 mètres sur les Cévennes, où l'on pourra relever au petit matin 5 à 10 cm de neige au dessus 1000 mètres.

Samedi matin, les précipitations s'intensifieront progressivement sur le Languedoc-Roussillon. Elles se feront sous forme de neige sur les Pyrénées dès 1200 mètres, avec de gros cumuls en Cerdagne et Capcir, mais dès 800/900 mètres sur les Cévennes, voire localement un peu plus bas. Les vents d'Est à Sud-Est se renforceront sur les littoraux du Languedoc, avec des rafales à 80 km/h, ponctuellement jusqu'à 90 ou 100 km/h sur la Camargue. Dès la fin de matinée et tout au long de l'après-midi, la masse d'air se dotera d'une instabilité modérée sur les franges littorales de notre région. Dès lors, les salves pluvieuses qui remonteront de mer pourront momentanément devenir orageuses, avec des intensités pluviométriques marquées. Ces fortes précipitations remonteront vers les Cévennes, où elles persisteront jusqu'en cours de nuit suivante, avec d'abondantes chutes de neige au dessus de 800 à 1000 mètres selon les secteurs. 


CUMULS ATTENDUS ET ESTIMATION DES HAUTEURS DE NEIGE 

Les départements de l'Hérault et du Gard semblent les plus impactés par cette dégradation. Les Pyrénées-Orientales et l'Aude seront également touchés, mais l'épisode semble plus bref et à priori peu orageux. Comme souvent, ce sont les Cévennes qui devraient être les plus arrosées. A l'heure de rédaction de ce bulletin, nous estimons qu'il pourrait tomber 20 à 50 mm sur le Roussillon, très localement davantage. Sur les départements de l'Hérault et du Gard, les cumuls seront hétérogènes, de l'ordre de 30 à 60 mm en général. Néanmoins, compte tenu d'un potentiel orageux non négligeable, des cumuls isolés à plus 80 mm ne sont pas exclus, en quelques heures seulement. Sur les Cévennes, notamment entre le Mont Aigoual, le Mont Lozère et le Tanargue, on relèvera probablement des lames d'eau comprises entre 80 et 120 mm, très ponctuellement davantage. 

Concernant les hauteurs de neige, la prévision s'avère plus délicate. Sur les reliefs des Pyrénées, la limite pluie/neige devrait osciller vers 1200 mètres durant l'épisode, avec des cumuls relativement importants au dessus de 1500 mètres où l'on pourrait relever 20 à 30 cm. Sur les Cévennes, la limite pluie/neige sera plus basse (environ 800 mètres durant l'épisode) et les précipitations plus fortes. Il pourrait tomber 10 à 15 cm dès 900 mètres, près de 30 cm au dessus de 1000 mètres et jusqu'à plus de 50 cm au dessus de 1400 mètres. Sur les sommets de l'Aigoual et plus particulièrement du Mont-Lozère, des hauteurs de 60 à 70 cm ne sont pas exclues, bien que cela reste encore difficile à estimer pour le moment. Il est noter que pour les Cévennes, des phénomènes d'isothermie (abaissement brutal de la limite pluie/neige) sont probables sous les fortes précipitations : des flocons pourront momentanément se mêler à la pluie jusqu'à 600 mètres.  Le Nord de la Lozère sera également impacté, mais les précipitations (et donc les hauteurs de neige) seront nettement moins fortes


CONSÉQUENCES ET RISQUES 

Les cumuls de précipitations attendus en plaine ne semblent pas en mesure de provoquer des inondations importantes. Toutefois, sous un foyer orageux un peu plus marqué (notamment sur les franges littorales), les intensités pluviométriques pourront temporairement devenir marquées. Il existe donc un risque de ruissellements urbains dans les secteurs habituellement vulnérables. 

Concernant les Cévennes, les lames d'eau pourront activer les cours d'eau.  Néanmoins, les seuils de débordement ne devraient pas être atteints. Le risque d'inondations est ainsi jugé marginal. 

Les chutes de neige, quant à elles, seront en mesure de produire des dégâts. Ces dernières, lourdes et collantes, perturberont assurément la circulation au dessus de 800 à 900 mètres, durant un week-end de vacances. Aussi et préférentiellement au dessus de 1000 mètres (où les cumuls deviendront significatifs), la végétation pourra être malmenée, avec des branches cassées, voire des arbres écroulés. Enfin, les réseaux électriques pourraient être mis à mal, avec des coupures d'électricité dans les hauts villages cévenols. 


METEO LANGUEDOC, TV SUD ET MIDI LIBRE : VERS UN PARTENARIAT...


Partager sur