Prévisions & Suivi en temps réel

Week-end : poursuite d'un temps sec et frais sur la région !

Les températures continuent de baisser depuis plusieurs jours sur notre région. Nous avons pu relever au lever du jour seulement 11,5°C à Nîmes, 11°C à Montpellier, 10,5°C près de Perpignan. Dans les zones déventées et habituellement froides, la chute des températures est encore plus marquée avec localement 8°C près du Pic Saint-Loup et 7°C dans l'arrière pays Gardois. Au cours de l'après-midi, les maximales ont peiné à atteindre les 24 à 25°C sur les plaines de la région. Côté ciel, le soleil a dominé en toutes zones. Intéressons-nous maintenant à ce qui nous attend dans les prochains jours.

La synoptique à l'échelle de l'Europe (carte ci-dessous) montre bien que le pays est actuellement placé dans un flux d'Est/Nord-Est anticyclonique. Cette situation induit un temps globalement sec et frais sur la France et plus particulièrement sur notre région. Ce temps devrait se poursuivre au moins jusqu'en début de semaine prochaine avec de belles journées bien ensoleillées et sèches,  ainsi que des températures assez fraîches le matin notamment. Demain, le mercure devrait décoller au-dessus des 30°C sur une bonne partie des plaines de la région. Il faudra profiter de cette possible ultime journée estivale de l'année.

En effet, une fois la journée de vendredi passée, les températures maximales entameront une baisse graduelle compte tenu de l'avancement de la saison automnale. Le fait marquant en revanche se sont les valeurs minimales attendues au lever du jour. Elles seront assez fraîches tout au long du week-end, ceci étant la résultante de ce flux d'Est/Nord-Est anticyclonique assez connu pour ramener de l'air froid de Russie notamment en hiver (Moscou-Paris). Le temps sera, quant à lui, toujours aussi ensoleillé et sec sur notre région. Rentrons dans les détails concernant le ressenti attendu au lever du jour en cette fin de semaine.

Demain matin, nous attendons des valeurs souvent comprises entre 10 et 12°C entre Nîmes et Montpellier, 12 à 13°C du côté de Narbonne et Perpignan (voir carte de gauche ci-dessous). Sur ces dernières, la tramontane, même faible au lever du jour, limitera la baisse des températures notamment sur l'Aude. En revanche, sur l'Hérault et le Gard, le vent étant totalement absent, le thermomètre pourrait localement descendre bien plus bas notamment dans les plaines intérieures. Près du Pic Saint-Loup et de l'arrière pays Gardois, nous pourrions relever des valeurs de seulement 6 à 8°C localement.

En revanche, pour la matinée de samedi (voir carte de droite ci-dessus), nous pouvons constater que les températures minimales seront plus élevées. Vous vous demandez certainement ce qui peut induire cette hausse. C'est le vent ! Il limitera la baisse du mercure. En effet, le mistral devrait souffler en rafales pouvant atteindre 60 à 70 km/h près de la vallée-du-Rhône. La tramontane, quant à elle, soufflera en rafales de 40 à 50 km/h sur le Roussillon. De ce fait, les températures seront moins basses que la veille. Néanmoins, le ressenti devrait quant à lui être assez frais. On relèvera environ 13 à 14°C à Nîmes et Montpellier, 14 à 15°C à Narbonne et Perpignan. Le mercure sera fréquemment plus bas dans l'intérieur des terres, avec des valeurs comprises entre 11 et 12°C, localement moins dans les zones déventées. 

En ce qui concerne le début de semaine prochaine, les scénarios divergent encore beaucoup entre les modèles. Le scénario majoritaire à ce jour, fait état d'une goutte froide qui pourrait venir s'isoler sur le golfe de Gênes, nous donnant un temps ensoleillé et sec mais avec beaucoup de vent. Le placement de cette goutte froide influencera le temps attendu sur notre région. Un décalage plus à l'Ouest au large de la Catalogne placerait notre région dans un flux de Sud-Est humide et perturbé, l'eau commençant à manquer dans de nombreux départements. Ce scénario est extrêmement minoritaire. Septembre touchant à sa fin, nous vous publions une carte de Météo France ci-dessous, illustrant la sécheresse observée au cours du mois sur chaque région du territoire. Comme vous pouvez le voir, l'ensemble du pays est en déficit pluviométrique. La faute a un anticyclone bien présent près de nos contrées empêchant toutes dépressions de nous impacter.

Sources : météociel et Météo France.

Partager sur