Prévisions & Suivi en temps réel

Week-end : possibles orages fortement pluvieux près des Cévennes

Météo-Languedoc
Météo-Languedoc

Il y a désormais quatre jours que nous vous évoquons une éventuelle dégradation pluvio-orageuse pour le week-end à venir, ainsi que pour le début de semaine. Ce risque orageux a déjà fait l'objet de deux articles sur notre site (le 16 et le 18 Août), où nous vous avons proposé un compte rendu de l'évolution des prévisions. En ce 20 Août, nous vous proposons un nouveau bulletin. Ce bulletin est d'autant plus important que le risque orageux se confirme, au moins entre la nuit de samedi à dimanche et lundi matin, et cela sur l'ensemble du Languedoc-Roussillon.


    ANALYSE TECHNIQUE

    La configuration synoptique n'est toujours pas bien cernée pour ce week-end. Le talweg qui se constitue actuellement sur l'Atlantique va très nettement se dynamiser demain entre l'Islande et le golfe de Gascogne. A l'avant, le flux de secteur Sud-Ouest en altitude va véhiculer de l'air très chaud. On relèvera probablement près de 34°C demain à Nîmes, 30 à 33°C sur le reste de la région. Samedi, ce talweg (qui est caractérisé par un axe dépressionnaire bien étiré) se prolongera jusqu'aux Cantabriques (Nord de l'Espagne) et adoptera temporairement un comportement peu mobile. Il continuera de véhiculer un flux de secteur Sud-Ouest en altitude sur notre région (voir carte  1). Fait nouveau, une méso-dépression (dépression de petite taille) pourrait se creuser dans l'air chaud aux abords des Baléares. Elle aura pour conséquence de booster le flux de Sud-Est au sol et donc de générer un gros cisaillement directionnel entre le flux de basses-couches et le flux géostrophique. L'apport en air chaud et humide se maintiendra, de quoi alimenter la masse d'air en instabilité. Ce type de configuration est favorable à l'éclosion de cellules orageuses parfois virulentes, avant qu'une limite frontale mieux structurée (qui correspond à l'anomalie de basse tropopause à très haute altitude) ne vienne balayer le Languedoc-Roussillon.  

NB : Cette situation météorologique est très délicate à prévoir et méritera donc d'être affinée. Le présent article n'est qu'une explication de la tendance actuelle, cette dernière étant soumise à évoluer jusqu'au dernier moment. Par ailleurs, il est important de souligner que les orages sont des phénomènes de très petite échelle. Dès lors, leur prévision s'avère souvent très incertaine.


Image titleCarte 1 : Géopotentiels et Pressions par le modèle GFS, développé sur MétéoCiel. Schéma : Météo Languedoc


   CHRONOLOGIE ET CONSÉQUENCES

    A l'heure de rédaction de ce bulletin, il semble que la dégradation débute samedi après-midi sur les Pyrénées-Orientales et l'Aude. Elle se montrera dans un premier temps sans sévérité particulière sur ces départements, avec simplement de bonnes averses orageuses. Le risque orageux gagnera temporairement l'Hérault et dans une moindre mesure le Gard dans la nuit de samedi à dimanche, avec possiblement des averses soutenues près des Cévennes. Dimanche, des orages peu mobiles pourront se développer sur le Languedoc, notamment du Minervois aux Cévennes où des lames d'eau localement importantes sont envisagées (60 à 100 mm en 24 heures). Bien évidemment, il n'y a rien de certain pour l'heure, la prévision méritera d'être affinée d'ici demain. Les orages progresseront ensuite sur le Gard et la Lozère, en conservant localement un potentiel précipitable significatif. Dimanche après-midi ou soir, un vigoureux forçage atmosphérique pourrait circuler au dessus de la région. A son passage, une ligne pluvio-orageuse temporairement intense est possible. Cette dernière sera toutefois mobile : elle mettra fin à l'épisode pluvio-orageux en cours de nuit de dimanche à lundi, voire lundi matin près du Rhône. 

    Dès lors, il semble que ce soit le département de l'Hérault qui soit le plus menacé par le risque orageux entre samedi soir et lundi matin. Sur ce département, les lames d'eau cumulées en 36 heures pourraient dépasser les 120 à 150 mm localement près des Cévennes. Ces lames d'eau n'ont rien d'exceptionnelles pour la saison mais justifient néanmoins la plus grande vigilance. C'est pourquoi nous portons un oeil très attentif à l'évolution des modèles de prévision.  Ailleurs, les lames d'eau devraient rester plus modérées, bien que la situation reste sous surveillance pour la moitié Ouest et Nord du Gard, où l'on pourrait également observer de gros cumuls de précipitations.

    Un nouveau bulletin de prévision vous sera proposé d'ici demain 17h00. 
  

Partager sur