Prévisions & Suivi en temps réel

Week-end de Pâques : vers des pluies et des orages sur la France !

L'excédent pluviométrique ne cesse de s'accentuer en ce début de printemps sur les régions Méditerranéennes. Alors que vous êtes nombreux à espérer l'arrivée du printemps météorologique, nos services surveillent d'ores et déjà la mise en place de conditions durablement perturbées début avril sur une large partie de la France. Le Languedoc et le Roussillon ne devraient pas passer au travers avec un potentiel pluvio-orageux qui méritera d'être confirmé mais qui apparaît comme non négligeable.

Le changement de temps va s'opérer en milieu de semaine à venir. Un vaste système dépressionnaire va se constituer entre la Grande-Bretagne et l'Espagne. Ce système dépressionnaire, de grande envergure, va persister durant une semaine environ sur les mêmes secteurs. Il sera dynamisé par une succession de creusements méso-dépressionnaires. Dans ce contexte, un flux plus ou moins courbé au secteur Sud-Ouest va se mettre en place à l'échelle de la France, avec un fort cyclonisme en altitude. 

Carte : modèle GFS. Source : Météociel.

Dans un premier temps, les pluies et orages devraient se cantonner à l'Ouest de la France, entre l'ancienne Aquitaine et le Poitou-Charentes notamment. Durant le week-end de Pâques, les basses pressions pourraient se rapprocher de notre région, induisant une dégradation progressive du temps. Les passages nuageux vont devenir de plus en plus nombreux, avec possiblement quelques averses. Bonne nouvelle néanmoins : contrairement aux précédentes tendances, il apparaît que le potentiel de "grosse" dégradation soit plus marqué en début de semaine suivante. Les enfants pourront chercher les œufs dans de meilleures conditions si cela se confirme.

C'est au moment où les basses pressions vont plonger sur l'Espagne que le flux va se dynamiser sur le bassin Méditerranéen. Cette transition devrait s'effectuer vers le lundi 2 ou le mardi 3 avril. Avec l'air chaud qui remontera d'Afrique dans le même temps, ce scénario est propice à la mise en place d'une dégradation pluvio-orageuse sur notre région, avec des cumuls potentiellement significatifs. Il est bien évidemment trop tôt pour en dire davantage, mais nous souhaitions vous l'évoquer bien à l'avance afin que vous puissiez planifier le week-end de Pâques. 

Carte : modèle CEP. Source : Kachelmannwetter

Sous les orages, il faudra surveiller les phénomènes habituellement observés : fortes pluies temporaires, chutes de grêle, rafales de vent. Scénario qui sera affiné très prochainement. Thermiquement parlant - au niveau des températures - nous attendons ENFIN un redoux de la masse d'air. Avec la mise en place de ce flux de sud, une masse d'air doux va remonter du nord de l'Afrique. Il ne faudra pas s'attendre à des températures estivales, mais nous devrions nous rapprocher des 20°C dès lors qu'une éclaircies daignera pointer le bout de son nez.

Comme nous l'indiquions dans notre tendance saisonnière précédente, le printemps risque d'être orageux sur une bonne partie de la France, dont le bassin Méditerranéen. Ce scénario est notamment reprit par le modèle GFS cet après-midi qui simule la persistance de basses pressions sur l'Espagne. Scénario également indiqué ce soir par le modèle saisonnier CFS, comme en atteste la carte ci-dessous. La probabilité de coup de froid début avril - précédemment évoquée - semble perdre du terrain au profit d'un temps instable. Cette prévision sera actualisée très prochainement, afin de déceler le timing et l'intensité des perturbations associées à ce régime synoptique. 

Carte : modèle CFS. Source : Tropicaltidbits.

Partager sur