Prévisions & Suivi en temps réel

Votre tendance météo pour le mois de novembre !

Le mois d'octobre a été pluvieux et plus chaud que la normale sur le bassin Méditerranéen. Plusieurs inondations se sont produites, dont la catastrophe de l'Aude où 15 personnes ont perdu la vie. Carte des cumuls ci-dessous (Météo-France). En fin de mois, une petite vague de froid précoce nous a concerné, apportant de la neige à basse altitude sur la Lozère notamment. En ce début novembre, les perturbations s'enchaînent les unes après les autres. Heureusement, l'absence de chaleur en cette saison limite l'instabilité atmosphérique et conséquemment la sévérité des dégradations.

Vous êtes nombreuses et nombreux à nous poser la question : quelle est la tendance météo pour le mois de novembre ? Nous pouvons déjà nous intéresser aux prochains jours. Dès demain mercredi, une nouvelle perturbation va affecter l'Est de la région, entre le Gard et la Lozère. Les pluies s'annoncent soutenues près des Cévennes. Courte accalmie jeudi, avant le retour de pluies potentiellement orageuses la nuit suivante et vendredi matin du Gard à la Lozère et l'Ardèche (à surveiller).

La semaine prochaine, les conditions météorologiques resteront caractérisées par un régime d'ondulations à l'échelle de l'hémisphère nord. Ce régime induit une alternance de périodes anticycloniques peu durables et de salves dépressionnaires plus prolongées. Ci-dessous, retrouvez les simulations des modèles GFS (à gauche) et CEP (à droite). L'un comme l'autre entrevoient une forte ondulation sur l'Atlantique en cours de semaine.

Dans ce contexte - et bien qu'il soit encore difficile de savoir où va glisser la dépression principale - nous pouvons vous dire que de nouvelles dégradations pluvieuses ou peut-être même orageuses sont possibles. La localisation restera à affiner, tout comme l'intensité de ces dégradations. Dans ce contexte, en lien avec un flux marin persistant, les températures seront plutôt douces.

Ceci nous mène à la deuxième quinzaine de novembre. Il semble que nous restions sous la même récurrence, avec des hautes pressions s'installant sur l'Europe centrale et la Scandinavie, alors que les basses pressions glisseraient près de la Grande-Bretagne, du proche Atlantique, sur le bassin Méditerranéen et le Maroc. Si ce scénario se produit, le mois de novembre pourrait être humide sur l'ensemble du bassin Méditerranéen, avec un excédent de +20 à +50% en pluviométrie selon les secteurs.

Concernant les températures, elles devraient être relativement proches des moyennes saisonnières, ou légèrement au-dessus sur notre région. Pas d'anomalie très fortement marquée, comme l'on en constate depuis de nombreuses années. En conclusion : prévoyez les parapluies. Pour rassurer les personnes qui s'inquiètent des épisodes méditerranéens/cévenols : l'instabilité atmosphérique n'est pas très marquée en cette fin d'automne. Malgré des synoptiques régulièrement propices à de gros épisodes, l'absence de caractère orageux bien étendu limite la survenue de catastrophe - sans totalement l'exclure. 


Partager sur