Prévisions & Suivi en temps réel

Votre météo pour le week-end de Pâques : orages puis amélioration !

Vous êtes nombreux à nous solliciter pour connaître le temps qu'il va faire durant le week-end de Pâques. Conformément à ce que nous indiquions hier au travers d'un article détaillé, une bonne dégradation est attendue vendredi. En effet, un système dépressionnaire fortement dynamique va se constituer entre la Grande-Bretagne et l'Espagne, en passant par le golfe de Gascogne. Dans ce contexte, de l'air doux et humide va affluer dans les basses-couches de l'atmosphère sur les départements limitrophes des Cévennes, alors que de l'air plus froid va circuler en altitude en périphérie de la dépression.

Ce scénario est propice au développement d'une instabilité latente modérée, particulièrement entre l'Hérault, le Gard, la vallée du Rhône et les Cévennes. Sur ces secteurs, la dynamique atmosphérique tendra également à s'accentuer avec l'établissement d'une convergence au sol et le passage d'une anomalie de basse tropopause en altitude. Pour vulgariser ces termes, les forçages attendus au sol et en altitude auront pour conséquence - dans un environnement modérément instable - de favoriser un caractère orageux des précipitations. Le point ci-dessous. 

Vendredi matin, avec l'accélération du vent marin, des précipitations vont se déclencher dans l'intérieur de l'Hérault, du Gard ainsi que des Cévennes à la Lozère. Ces précipitations pourront adopter un caractère orageux localement, tout en se produisant sous forme de neige dès 1200 m dans un premier temps. Les plaines littorales ne seront alors pas ou peu concernées. Avec l'arrivée de l'anomalie d'altitude en cours de matinée, une ligne pluvio-orageuse devrait se constituer sur les mêmes secteurs.

Cette ligne circulera assez rapidement mais pourra produire un arrosage de 10 à 20 mm/h dans l'intérieur des terres. Aussi, en raison de la présence d'air froid en altitude, des chutes de grésil sont possibles ponctuellement. Ce risque semble néanmoins en retrait par rapport à hier : le timing de la perturbation ayant évolué précocement, les valeurs d'instabilité nécessaires à la formation de la grêle s'annoncent plus basses. A surveiller toutefois.

Samedi, de nouvelles averses pourront se déclencher entre la matinée et le début d'après-midi, sur toute la région, avec là aussi un caractère orageux sous surveillance. Afin de se donner une idée des cumuls à attendre - hétérogènes selon les départements - voici le scénario du modèle CEP : 

Concernant dimanche et lundi de Pâques, nous avons de bonnes nouvelles à vous annoncer. Les éclaircies vont gagner du terrain dimanche, alternant tout de même avec quelques passages nuageux par moment. Néanmoins, le risque d'averses va devenir marginal, pour ne pas dire nul. Concernant les températures, les maximales vont atteindre 16 à 18°C en moyenne sur la région, localement 19°C. Vent marin faible à modéré. Rafales de 30 km/h en bord de mer.

Lundi, le vent marin pourrait s'accentuer. Dès lors, un voile nuageux épais va remonter de mer et va parfois se dédoubler de nuages bas. Il faudra surveiller la progression de ces entrées-maritimes mais il ne devrait dans tous les cas pas pleuvoir. Les températures vont tout de même atteindre 15 à 18°C, des littoraux vers l'intérieur de terre. Il faudra en profiter avant l'arrivée d'une nouvelle perturbation pour mardi.

Partager sur