Prévisions & Suivi en temps réel

Vers une vague de froid significative sur la France !

Annoncé il y a de nombreux jours, les scénarios n'ont cessé de de démontrer un risque de vague de froid croissant. En premier lieu sur l'Europe, le froid devrait progresser jusque sur la France cette semaine et la suivante. Celui-ci se ferait en deux étapes. Une première permettant une offensive hivernale modérée qui pourrait déboucher sur une vague de froid plus intense la semaine prochaine. Dans cet article, nous allons avant tout détailler la première étape attendue entre mercredi et vendredi. Nous donnerons également une première tendance pour la seconde, qui pourrait s'annoncer plus remarquable à l'échelle de la France.

Un anticyclone va s'élever ces prochaines 48 heures vers la Grande-Bretagne. Cette dorsale de hautes pressions va faire basculer le flux à l'Est. Ce type de configuration est favorable à une continentalisation drainant l'air froid en provenance de Russie. Une goutte froide d'altitude va transiter de l'Allemagne à la Corse en débordant par la suite sur le Sud de la France. Dans ce cas, un retour d'Est potentiellement neigeux est entrevu sur le Sud-Est de la France notamment mercredi. A priori, la région PACA semble être en ligne de mire pour d'éventuelles chutes de neige jusqu'à très basse altitude. Son extension vers la Camargue puis le Languedoc reste très incertain.

Source : Météociel

Ce type de dégradation reste difficile à appréhender par les modèles. Certains modèles sont plus sec que d'autres et la situation sera donc à surveiller à l'aide des prochaines actualisations. Comme dit précédemment, la région PACA (Var, Bouches-du-Rhône et Vaucluse) est privilégiée mais les averses pourront déborder sur une partie du Gard voire de l'Hérault. Cette première offensive hivernale sera modérée avec une chute des températures toute relative. La situation est d'autant plus délicate et sous surveillance entre ce week-end et la semaine prochaine.

En effet, le flux d'Est devrait perdurer avec un anticyclone solidement vissé sur la Scandinavie. Par conséquent, un drain glacial en provenance de Russie s'engouffrera sur l'Europe puis sur la France.

Source : Météociel

Certaines valeurs modélisées sont exceptionnelles : -16 à 18°C à 850 hPa sur le Nord de la France. Cela témoigne d'un fort potentiel de vague de froid. Pour notre région, nous serions plus près d'un conflit de masses d'air. D'un côté l'air froid en flux d'Est et de l'autre côté de l'air plus doux et humide qui remonterait du Sud du bassin de l'Atlantique. La question sera de quantifier précisément la limite entre l'air froid et l'air plus doux. Plus nous serions dans l'air froid et plus le temps sera sec. A l'inverse, la douceur sera synonyme d'humidité et donc de neige (dans un premier temps, avant le redoux).

Bref, vous l'aurez compris, l'arrivée de l'air froid et même très froid ne fait quasiment plus de doute sur la France. D'abord modéré, il pourrait s'accentuer et devenir significatif la semaine prochaine. Toutefois, et comme souvent, les régions méditerranéennes sont proches de l'influence maritime et donc de températures plus douces. Pour illustrer ce potentiel, retrouvez ci-dessous les températures minimales (à gauche) et maximales (à droite) pour lundi prochain.

Source : Météociel

Attention, il ne faut pas prendre au pied de la lettre ce type de modélisation. Celle-ci témoigne seulement du potentiel de froid vif, plus particulièrement sur le Nord de la France. Comme ces derniers jours, nous continuerons à vous faire des points réguliers pour affiner ces prévisions qui mérite toute notre attention au vu des enjeux en cette fin d'hiver.

Partager sur