Prévisions & Suivi en temps réel

Vers une potentielle vague de froid sur la France début février !

##PUB##

Depuis le week-end dernier, les prévisionnistes de Météo-Languedoc évoquent une potentielle vague de froid sur l'Europe, sans véritablement savoir si la France sera concernée ou non. Retrouvez l'article d'hier en cliquant ICI. Le scénario continue de s'affiner et il semble désormais probable que la vague de froid - non exceptionnelle en terme d'intensité - concerne une bonne partie de la France si ce n'est la totalité.

Le changement de temps va s'opérer demain avec l'arrivée d'un vaste système dépressionnaire sur la France en flux de secteur nord. Ce décrochage d'air froid maritime est consécutif à l'élévation d'une dorsale anticyclonique des Açores à l'Islande. Cette dorsale va couper le flux d'ouest sur l'Atlantique, permettant au froid de s'installer progressivement sur l'Europe :

Ce vendredi et samedi, le soleil va persister avec des températures qui commenceront à baisser. Le gel fera son retour dans les secteurs déventés alors que les températures maximales atteindront difficilement 8 ou 9°C dans les secteurs ventés du bassin Méditerranéen. Ces valeurs seront finalement proches des moyennes saisonnières, comme nous vous l'indiquions hier.

La situation sera à surveiller de près entre dimanche et lundi, peut-être même jusqu'à mardi. Le "gros" de la vague de la vague de froid va rester entre la Russie et l'Allemagne. Pour autant, les bas-géopotentiels vont gagner toute la France et une bonne partie de l'Espagne. Dans ce contexte, une dépression est probable quelque part en Méditerranée. Cette dépression aura deux conséquences : aspirer l'air froid en direction de notre pays et favoriser la formation de précipitations quelque part sur le bassin Méditerranéen. 

Les températures vont donc continuer de baisser en début de semaine prochaine. Cette baisse des températures sera dans un premier temps modérée en raison des nuages qui pourraient s'avérer nombreux si cette dépression se confirme. Bien évidemment, il faudra surveiller d'éventuels débordements précipitants  de la mer vers l'intérieur des terres et conséquemment l'altitude de la limite pluie/neige. Nous n'en dirons pas plus à ce sujet pour le moment.

Entre le milieu de semaine prochaine et le week-end suivant, le flux d'Est a de bonnes probabilités de se maintenir. Les températures vont continuer de baisser avec des gelées généralisées et des maximales nettement sous les moyennes saisonnières. Dans les trous à froid déventés, des valeurs de -5 à -8°C sont envisageables. Ceci sera affiné prochainement. 

La dynamique des vagues de froid est délicate à anticiper. En effet, la présence d'une dorsale anticyclonique en mer de Norvège est un élément prépondérant dans la concrétisation d'un tel phénomène. Pour autant, il s'agit aussi du facteur le plus sensible de cette dynamique. C'est là-dessus que nos équipes se concentrent actuellement pour en savoir davantage. Prochain point demain après-midi.

Partager sur