Prévisions & Suivi en temps réel

Vers une deuxième moitié de juillet orageuse ?

Après une première moitié de juillet assez calme, un changement de temps pourrait s'opérer à l'échelle de l'Europe. Celle-ci aurait différents répercussions mais nous redoutons que cela soit favorable aux orages sur notre région. La date charnière pourrait bien être celle du 15 juillet. Certains nous diront qu'il s'agit du jour de la finale de la coupe du monde et ... c'est pas faux ! L'événement sportif pourrait donc être accompagné d'un autre événement, celui-ci météorologique. Le second devrait passer plus inaperçu que le premier mais les répercussions pourraient tout de même se faire ressentir. Dans cet article, nous allons tout d'abord revenir sur la dégradation orageuse attendue entre le 15 et 16 juillet mais également sur les possibilités orageuses à plus long terme.

Actuellement, une barrière anticyclonique s'étire de l'Atlantique à la Scandinavie en passant par la Grande-Bretagne. Celle-ci nous protège des dégradations et nous offre de belles journées chaudes et ensoleillées. Progressivement, cette barrière va se fracturer en deux avec un première partie qui se retira vers les Açores et une seconde vers la Scandinavie.

Source : Météociel

Saison estivale oblige, les dépressions ne seront pas dynamiques mais un talweg parviendra jusqu'à notre pays. Il s'agit de basses pressions formant un "U" dessiné sur la carte ci-dessus. Cela sera nettement suffisant pour générer des forçages atmosphériques et donc une dégradation du temps. Au cas où si certains ne l'auraient pas remarqué, il fait chaud. Les températures n'atteignent pas des sommets mais nous pouvons dire que l'été est bien là côté températures. En altitude, l'air est assez chaud également. Le contraste thermique est donc faible rendant l'atmosphère stable. Ce petit talweg apportera un peu d'air frais en altitude. Par conséquent, l'instabilité de la masse d'air va nettement augmenter.

Ainsi, les précipitations seront conjuguées à une forte instabilité. Dès lors, nous redoutons des orages parfois forts. Difficile de cerner précisément les secteurs concernés mais les littoraux et plaines de la région pourront être touchés. Cette dégradation orageuse devrait intervenir aux alentours du 16 juillet.

Source : Météociel

Cette brèche dans l'anticyclone pourrait en appeler d'autres. En effet, les deux bulles anticycloniques resteront vissées d'une part sur les Açores et d'autre part sur la Scandinavie. Les dépressions Atlantiques n'auront alors que la possibilité de glisser vers l'Europe de l'Ouest. Cette configuration est exactement celle que nous avons retrouvé tout au long de cette année 2018. L'anticyclone Scandinave est responsable du "Moscou - Paris" en hiver et cette absence de hautes pressions est également la cause de ce printemps orageux. Nous pourrions donc repartir dans cette récurrence orageuse pour les deux dernières semaines de juillet.

Prudence tout de même ! Nous accordons quelques bémols à cette hypothèse. Nous sommes au cœur de l'été et il n'est pas rare que les dépressions entrevues à long terme finissent par s’essouffler à l'approche de l'échéance. Toutefois, nous surveillons d'ores et déjà une nouvelle possibilité orageuse aux alentours du 20 / 22 juillet. A suivre donc !

Source : Météociel

Partager sur