Prévisions & Suivi en temps réel

Vers une baisse des températures début Janvier

Modèle GFS - MétéoCiel
Modèle GFS - MétéoCiel

Le mois de Décembre se termine comme il a commencé : sous le signe d'un puissant anticyclone. Hier, de nouveaux records de pression atmosphérique ont été relevés sur le pays. Nous retiendrons par exemple les 1047,2 hPa observés du côté de Charleville-Mézières dans le Nord de la France... Sur l'arc Méditerranéen, les baromètres ont oscillé entre 1035 et 1038 hPa ces derniers jours. Le contexte météorologique devrait évoluer au moins momentanément début Janvier. Ci-dessous, vous pouvez apprécier l'exceptionnel anticyclone qui persiste sur l'Europe Occidentale. 

Image titleCarte : pression atmosphérique simulée par le modèle CEP ce 28/12 sur l'Europe. Source : Pivotal Weather. 

Les principaux modèles météorologiques utilisés par notre équipe voient un changement de temps à l'échelle de l'hémisphère Nord pour début Janvier. L'anticyclone, qui nous protège des perturbations depuis plusieurs semaines, va migrer sur l'Atlantique. Dans le même temps, des anomalies dépressionnaires vont se consituer entre la mer de Norvège et les pays Scandinaves. Elles devraient atteindre le pays en flux de Nord entre le 2 et le 3 Janvier, avec plus ou moins de vigueur selon les scénarios. Ci-dessous, retrouvez un schéma explicatif sur l'engrenage météorologique attendu : 

Image titleCarte : contexte météorologique simulée par le modèle CEP pour le 3 Janvier sur l'Europe. Source : Météociel. 

Pour le moment, il est encore difficile de savoir avec quelle vigueur les anomalies froides vont concerner la France et notre bassin Méditerranéen. Tous les scénarios s'accordent sur une baisse notable des températures pendant une période d'au moins trois à cinq jours, mais l'intensité du coup de froid diverge entre le modèle déterministe Américain (GFS) et Européen (CEP). Ce dernier est plus froid que son prédécesseur, comme l'atteste la carte des températures attendues au niveau 850hPa (environ 1500 m d'altitude) :

Image titleCarte : températures simulées par le modèle CEP pour le 3 Janvier a 850hPa (1500m environ). Source : Météociel. 

Ainsi, s'il est possible d'annoncer avec une probabilité significative que les températures vont bien baisser entre le 2 et le 6 Janvier à minima, il est encore difficile de savoir comment se déroulera la suite. L'air froid pourrait rester aux portes du pays et nous concerner par moment, voire s'intensifier courant Janvier. Malgré tout, les gelées devraient concerner une bonne partie de la région durant cette période et les maximales pourront passer 3 à 4°C sous les normes. Un épisode précipitant n'est pas exclu, avec de la neige à moyenne ou basse altitude, mais cela restera à affiner.


Par ailleurs, nous insistons sur le fait que les indices et modèles de prévisions saisonnières vont dans le sens d'un mois de Janvier sous les normes de saison, avec une humidité plus significative sur la Méditerranée. Ceci laisse penser que des flux continentaux pourraient nous atteindre dans les prochaines semaines, avec des surprises hivernales. Bien que ces modèles insistent assez lourdement depuis quelques semaines sur ce signal, cette tendance demeure à prendre avec pincettes; les modèles saisonniers étant encore en phase d'expérimentation depuis des années. Par ailleurs, l'anticyclone pourrait rester également à proximité du pays, nous positionnant au carrefour des influences.

Un prochain point vous sera proposé très prochainement. 


Partager sur