Prévisions & Suivi en temps réel

Vers un mois de novembre froid sur la France ?

Après de nombreux mois secs et thermiquement au dessus des moyennes saisonnières, novembre va-t'il se caractériser par une entrée précoce dans l'hiver ? C'est un scénario qui semble de plus en plus plausible. Au début de l'automne, nous avions évoqué au sein d'un article que l'hiver pourrait être précoce cette année, en raison de centres d'actions météorologiques favorables à cette hypothèse.

Ce lundi, nous vous proposons une nouvelle tendance pour les trois ou quatre semaines à venir. Ces dernières ne sont qu'une indication sur les régimes de temps qu'il pourrait faire, en fonction de données expertisées par nos prévisionnistes. Bien évidemment, la prévisibilité à cette échéance reste médiocre. 

Pour la semaine à venir, nous avons basculé au sein d'un flux de nord assez dynamique. Outre l'accélération des vents ce lundi, les températures ont sensiblement chuté. Elle resteront fraîches jusqu'à ce week-end avec des minimales descendant entre 3 et 6°C en plaine et des maximales ayant du mal à atteindre 13 à 15°C au meilleur de l'après-midi, peut-être un peu plus en fin de semaine. Localement, ces valeurs seront un peu plus basses.

La semaine prochaine devrait également débuter avec un regain de dynamisme du flux de nord, sur une bonne partie de l'Europe Occidentale. En effet, les hautes pressions (l'anticyclone) devraient se reconstituer sur l'Atlantique et s'élever vers de plus hautes latitudes, entre l'Islande et l'Irlande. Dans ce contexte, que l'on observe généralement en période hivernale, les anomalies froides pourraient prendre la direction de l'Europe.

Il est à cette heure difficile de savoir comment se positionnera précisément cette coulée froide. Toutefois, elle semble pour le moment plus intense que celle que nous vivons cette semaine, avec à nouveau un creusement dépressionnaire probable sur le golfe de Gênes. Ce scénario serait alors propice à une nouvelle chute des températures, plus marquée, sous l'action d'un violent vent (mistral et tramontane). 

Après cela, la prévision d'ensemble privilégie le retour de l'anticyclone. Un anticyclone en cette saison n'est pas forcément signe de chaleur, surtout s'il est précédé d'air froid en altitude. En effet, l'arrêt du vent devrait ainsi favoriser de bonnes inversions thermiques, avec pourquoi pas l'apparition de gelées matinales sur une bonne partie de la région... L'après-midi, les maximales regagneront quelques degrés.

Enfin, vers le 20 novembre, les conditions météorologiques semblent propices à la mise en place d'un blocage anticyclonique entre l'Atlantique et les hautes latitudes. Si ce scénario vient à se préciser, la première offensive hivernale est envisageable sur l'Europe Occidentale, dont la France. Un scénario qui méritera d'être affiné prochainement... 

Ainsi, pour répondre à la question de cet article, le mois de novembre devrait s'inscrire dans un contexte nettement plus frais voire froid que ce que nous vivons jusqu'à présent. 

Partager sur