Prévisions & Suivi en temps réel

Vers un changement de temps ce week-end ?

Le rafraîchissement est en cours sur notre région. Les températures maximales n'ont pas dépassé les 18 à 19°C près de la vallée-du-Rhône, 22°C sur l'Ouest du Gard, 23 à 25°C globalement sur l'Hérault et 20°C sur le Roussillon notamment du côté de Perpignan. Ces valeurs relativement basses sont dues notamment au vent qui souffle puissamment. En effet, les rafales ont atteint 80 à 90 km/h près du Rhône ainsi que sur le Roussillon où localement nous avons pu relever plus de 100 km/h près de Leucate. Le vent va se maintenir encore demain en matinée avant une accalmie prévue en fin de journée.

Dans notre article d'hier, nous vous évoquions une possible nouvelle baisse des températures pour la fin de semaine. Bien qu'elle reste possible, cela ne parait plus si évident. Deux scénarios se présentaient hier, l'un positionnait la goutte froide sur le Nord de l'Allemagne, nous plaçant dans un flux de Nord/Nord-Ouest frais (modèle GFS hier matin) et l'autre la voyait traverser le pays et venir se positionner sur le golfe de Gènes en début de semaine prochaine nous donnant la même résultante (modèle CEP et arpège hier matin). Nous allons maintenant vous montrer les changements observés ce matin sur les modèles. Cela vous permettra de vous rendre compte à quel point la prévision peut parfois être un exercice assez périlleux.

Le modèle GFS (sur les cartes ci-dessus), voit la goutte froide se placer sur le Nord-Ouest de la France entre Samedi après-midi et dimanche matin. Cette dernière devrait ensuite longer la côte Atlantique (carte de droite ci-dessus). Cette synoptique nous placerait dans un flux de Sud humide durable, provoquant un passage pluvio-orageux sur une bonne partie de notre territoire mais surtout sur notre région. Il convient néanmoins de rester prudent, un simple décalage de 100 km vers l'Est pourrait compromettre ce potentiel épisode pluvieux.

En effet, sur le modèle CEP (cartes ci-dessous), la goutte froide est moins dynamique dans un premier temps. Elle vient ensuite se placer sur l'Est de notre secteur au cours de la nuit de dimanche à lundi. Il y a donc un décalage de plusieurs centaines de kilomètres vers le Sud-Est entre les deux modèles. Ce placement engendrerait un temps maussade avec des précipitations dont la sévérité devrait rester limitée. En revanche, la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur se retrouverait alors idéalement placée pour un épisode pluvio-orageux significatif. Vous pouvez constater qu'un léger décalage peut totalement changer le régime de temps attendu.

Le modèle arpège (cartes ci-dessous), à mailles plus fines, ne va pas encore jusqu'à l'échéance précédemment évoquée. Néanmoins, nous pouvons tout de même voir la formation d'un talweg nous plaçant dans un flux de Sud-Est humide. Cette situation est typique des épisodes pluvieux observés généralement à cette période de l'année. La synoptique est relativement similaire à celle modélisée par le modèle GFS. Nous pourrions donc donner une crédibilité plus importante quant à la formation de pluies durables sur la région.

Cependant, la récurrence que nous connaissons depuis maintenant plusieurs semaines, nous laisse penser que le scénario le plus probable serait le placement de la goutte froide sur l'Est de notre région puis en fin d'échéance sur le golfe de Gènes. Nous connaîtrions alors un temps maussade mais sans risque de dégradation sévère dans un premier temps, le mistral et la tramontane prendraient ensuite le relais nous ramenant des conditions ensoleillées, sèches et relativement fraîches. Les modèles vont s'affiner au fil des jours et notre équipe reviendra sur la situation attendue dans un prochain article.

Source : météociel

Partager sur