Prévisions & Suivi en temps réel

Vagues d'orages violents la semaine prochaine entre l'Espagne et la France !

Il faudra bien profiter de la petite vague de chaleur attendue sur la France entre demain vendredi et dimanche. Elle pourrait ne pas durer, avec le retour d'orages nombreux et parfois violents la semaine prochaine entre l'Espagne et la France. Avant d'évoquer ces orages, revenons sur la chaleur qui va s'accentuer ces prochaines 72h. Une petite goutte froide va se positionner au large de l'Espagne. Elle fera office de "pompe à chaleur" en pilotant un flux de secteur sud chaud sur toute l'Europe Occidentale.

Dans ce contexte, il n'est pas question d'espérer un ciel 100% bleu et dégagé en Méditerranée car l'humidité liée aux brises marines donnera une ambiance assez laiteuse. Néanmoins, nous allons profiter de belles et larges éclaircies. De façon générale, les températures maximales vont s'envoler vers les 30°C sur une bonne partie de la France entre demain vendredi et dimanche. Sur notre région, la barre des 30°C sera atteinte seulement sur le Gard, alors que les thermomètres se situeront plutôt entre 26 et 28°C en général sur le reste de la région. Le temps va ensuite se dégrader, très progressivement, entre la fin de week-end et le début de semaine prochaine

Mardi, la goutte froide va se décaler en plein sur l'Espagne et le golfe de Gascogne. La situation va être à surveiller de très près entre l'Espagne et la France. En effet, un courant de Sud/Sud-Ouest encore bien chaud et de plus en plus cyclonique en altitude va se mettre en place. Dans ce contexte, les valeurs d'instabilité vont croître très sensiblement sur ces deux pays. La MUCAPE - indice permettant de quantifier l'instabilité atmosphérique - va atteindre fréquemment 1500 à 2000 J/kg.

Pour le moment, l'axe privilégié de cette forte instabilité semble se situer entre les Pyrénées, le Massif-Central et le Nord de la France. Sur ces zones là, des orages de nature supercellulaire sont probables, avec d'abondantes pluies, parfois de fortes chutes de grêle (> 3 ou 4 cm de diamètre par endroit) et des phénomènes venteux pouvant s'avérer destructeurs. La localisation précise de ces forts orages restera à affiner dans les prochains jours.

Sur l'arc Méditerranéen, les valeurs d'instabilité s'annoncent plus modestes, du moins si l'on se réfère aux dernières tendances. Néanmoins, cela devrait être suffisant à déclencher des orages localisés mais parfois forts, notamment près des reliefs. Cela dans la continuité de l'exceptionnelle saison que nous connaissons : ce ne sont pas moins de 40 orages de grêle qui ont touché notre région depuis le début de l'année. Cette fois encore, les orages pourraient s'avérer récurrents, au moins dans l'intérieur des terres.

Nous tenons à rappeler que cet article s'inscrit dans une tendance saisonnière elle aussi très instable. Les indices atmosphériques et modèles saisonniers que nous analysons laissent penser qu'une anomalie dépressionnaire pourrait persister près de l'Espagne cet été. Si cela se précise, les orages vont devenir de plus en plus violents, en raison de l'accumulation d'air chaud. Heureusement, ces derniers restent assez localisés. La tendance sera affinée très prochainement.


Partager sur