Prévisions & Suivi en temps réel

Vague de froid sur le Canada et les Etats-Unis : quelles conséquences pour la France ?

Archives - Montréal sous la neige. Crédit : PC / Graham Hughes

Déjà en place sur une partie du Canada, une descente polaire va s'effectuer ces prochains jours sur le Canada puis le Nord et l'Est des États-Unis. Celle-ci sera responsable de fortes chutes de neige mais surtout d'une vague de froid intense qui devrait durer plusieurs jours. En effet, les températures pourront atteindre -40°C et aucun dégel n'est attendu sur de vastes territoires, et ce sur plusieurs jours. Bien que ces secteurs sont habitués à ce type de situation, celle-ci n'en demeure pas moins remarquable. Mais quel(s) lien(s) pouvons nous faire avec la tendance météo à venir pour l'Europe de l'Ouest ? Explications.

La carte des températures modélisées par le modèle Américain GFS se passent de commentaires. Observer l'étendue du -36°C sur le Canada et la barre des 0°C repoussée jusqu'au Texas.

Carte : Météociel

La question est de déterminer quelles seront les conséquences sur l'évolution des grands centres d'actions qui pourront influencer le temps à venir pour les premiers jours de 2018. Très souvent, l'idée reçue veut que les conditions météorologiques présentes sur l'Est des États-Unis se répercutent quelques jours ou semaines plus tard sur la France. Or, ce n'est rarement voire jamais le cas. En effet, même si l'on admet que les anticyclones et dépressions se déplacent de façon générale de l'Amérique du Nord vers l'Europe, une vague de froid sur le Canada qui se dirige vers l'Europe viendrait de l'Atlantique et perdrait ainsi toute sa capacité hivernale.

Ce que nous pouvons dire actuellement et au regard des dernières actualisations, c'est que nous devrions entrer dans un régime ondulatoire. Cela signifie que nous serions par moments protéger par une dorsale anticyclonique tandis que nous serions parfois soumis à des régimes plus perturbés venant de l'Ouest/Nord-Ouest. Cela sera le cas avant le jour de l'an comme expliqué dans l'article rédigé hier. Ce type de situation peut être plus ou moins favorable aux pluies dont nous avons grandement besoin. Toutefois, pour l'instant aucun épisode pluvieux digne de ce nom n'est attendu.

En revanche, ce contexte écarte toute possibilité de neige sur nos plaines et littoraux méditerranéens jusqu'aux premiers jours de 2018 (sauf revirement de situation peu probable).

Partager sur