Prévisions & Suivi en temps réel

Vague de froid sur la France la semaine prochaine : gelées et possibles chutes de neige jusqu'en Méditerranée !

Alors que nous enchaînons des hivers doux depuis le début des années 2010, une nouvelle vague de froid d'intensité importante est redoutée dès le début de semaine prochaine, alors que nous approchons du printemps. Cette vague de froid est probablement consécutive au puissant réchauffement stratosphérique qui s'est opéré au dessus du Canada il y a quelques semaines. Depuis, le vortex polaire, normalement concentré aux hautes latitudes, est fragmenté. 

La prévisibilité devient bonne. Ce week-end, une petite poche anticyclonique va se constituer sur la mer de Norvège, obligeant les basses pressions Sibériennes glaciales à plonger en flux d'Est sur toute l'Europe. Cet engrenage ressemble étonnamment à la synoptique qui a été observée en février 2018. La carte ci-dessous témoigne bien du flux d'Est qui va glisser dès dimanche de la Russie vers la France. La masse d'air va alors s'abaisser entre -16 et -22°C à 850 hPa (valeurs exceptionnelles à cette période de l'année). 

Carte : modèle GFS. Source : Météociel. 

La baisse des températures va donc s'opérer dimanche. Elle sera très marquée sur le nord-est de la France, plus modérée et progressive ailleurs. Dans la nuit de dimanche à lundi, l'air froid devrait envahir tout le pays avec des gelées se généralisant à 90 ou 95% du territoire. Sur le Languedoc et le Roussillon, les températures minimales devraient s'abaisser très fréquemment entre 0 et -2°C du bord de mer vers les plaines, localement -3 à -5°C dans les secteurs déventés, exposés à des inversions thermiques plus marquées. Les détails sur les risques de gel seront apportés dans l'article de demain.

Lundi, la goutte froide Sibérienne plongera vers le sud de la France. Son positionnement exact jouera un rôle très important pour déterminer la localisation de l'épisode neigeux à venir. Aussi incroyable soit-il : le scénario ne présente désormais que peu de doutes, un épisode neigeux devrait se produire quelque part entre la côte d'Azur, la Provence, le Languedoc, le Roussillon ou la Catalogne. Dès que nous connaitrons exactement l'emplacement de cette goutte froide, nous serons en mesure d'en dire davantage à ce sujet : 

Carte : modèles UKMO et GFS. Source : Météociel. 

Deux scénarios sont encore plausibles. Le premier consiste à ce que la goutte froide glisse sur notre région, advectant de l'air très froid mais sec. Ce scénario est reprit par le modèle GFS avec une dégradation neigeuse concernant uniquement la Provence et la Côte d'Azur. Le deuxième consiste à voir glisser la goutte froide des Pyrénées vers la Catalogne (scénario UKMO). Dans ce contexte, un soulèvement humide se mettrait en place sur le bassin Méditerranéen, avec un épisode pluvio-neigeux possible sur le Languedoc Roussillon.

La répartition de ces deux scénarios est globalement similaire à cet instant (50% - 50%). De notre côté, nous aurions tendance ce mercredi - mais cela va évoluer dans les prochains jours - à miser sur un retour d'Est pluvio-neigeux sur la Provence pouvant déborder entre le Gard, la Lozère et une partie de l'Hérault. Les quantités ne seraient pas forcément très importantes mais la neige pourrait tomber très bas. La prévisibilité à ce sujet devrait s'améliorer dans les prochaines 48h.

Carte : modèle GFS. Source : Météociel. 

Le froid devrait se maintenir durant quelques jours, avec des gelées plus ou moins fortes selon les secteurs. L'arc Méditerranéen sera en marge des plus fortes gelées, en raison de ce potentiel humide et du mistral/tramontane qui souffleront assez sensiblement. Néanmoins, il faudra se méfier du retour de l'anticyclone en fin de semaine prochaine qui pourra induire des inversions thermiques marquées. Ce coup de froid sera à nouveau bref mais très intense pour la saison, laissant redouter des dégâts dans les activités météo-sensibles. Nous rappelons aux agriculteurs que nous avons développé une gamme de services expertisés venant répondre entièrement aux problématiques liées au climat. N'hésitez pas à nous contacter via le formulaire ci-dessous pour en savoir davantage. 

Partager sur