Prévisions & Suivi en temps réel

Vague de froid sur l'Europe début février : à quoi peut-on s'attendre en France ?

##PUB##

Un changement de temps va s'opérer en fin de semaine et tout au long de la semaine prochaine. Dans l'article d'hier consultable ICI, nous vous évoquions des incertitudes. Ce soir, les modèles semblent converger vers un scénario froid. Bien évidemment, le dynamisme restera à préciser ultérieurement mais la situation est placée sous surveillance en raison d'un potentiel non négligeable de vague de froid modérée sur une partie de l'Europe.

La dynamique propice à ce coup de froid va se mettre en place cette semaine, avec un premier décrochage de bas-géopotentiels de la Scandinavie à la France. Dans ce contexte, une intrusion d'air modérément froid va gagner l'ensemble de notre pays, avec une baisse des températures qui nous rapprochera proche des moyennes saisonnières, peut-être légèrement en dessous. 

Carte : modèle GFS. Source : Météociel.

Vendredi matin, de bonnes gelées sont attendues sur l'Est de la France. Sur l'arc Méditerranéen, le gel sera également assez étendu, malgré la présence du mistral et de la tramontane. Ce week-end, les prévisions sont plus incertaines mais l'air froid restera présent avec des maximales ne dépassant plus 8 à 10°C en plaine. Pour le moment, ces valeurs seront proches des moyennes saisonnières.

La semaine prochaine, un flux continental devrait gagner une bonne partie de l'Europe, avec une masse d'air très froid sur certains pays. Notre pays sera certainement en bout de course de cette influence continentale avec de ce fait un froid marqué mais non exceptionnel. Tous les modèles ne sont pas en accord sur le positionnement du drain froid mais globalement tous s'accordent à voir une baisse sensible des thermomètres

Carte : modèles GFS et UKMO. Source : Météociel.

Le scénario sur la carte de gauche (GFS) a sensiblement évolué depuis hier. Il modélise désormais un vaste système dépressionnaire entre l'Allemagne, la France et l'Italie, avec intrusion d'air de plus en plus froid. Dans ce type de scénario, le mistral et la tramontane souffleront fortement avec un temps sec sur le bassin Méditerranéen. Les gelées se généraliseraient alors à quasiment tout le pays.

Le scénario de la carte de droite (UKMO) voit un drain froid moins imposant mais ce dernier vient à s'isoler sur le bassin Méditerranéen. Dans ce type de scénario, pour le moment minoritaire, la baisse des températures sera moindre mais l'humidité plus importante. Ceci laisse à penser qu'un épisode pluvio-neigeux est possible quelque part sur le bassin Méditerranéen entre la Corse et la Catalogne. Ne pas prendre au pied de la lettre à cette échéance. 

Ce soir, 80% des scénarios penchent pour des températures passant nettement sous les moyennes saisonnières la semaine prochaine, sans pour autant que l'on observe un froid très intense. Ceci est à surveiller de près en raison des évolutions à venir. 

Partager sur