Prévisions & Suivi en temps réel

Vague de froid la semaine prochaine : à quoi doit-on s'attendre sur la France ?

##PUB##

Un net changement de temps va s'opérer ce week-end sur l'Europe. Conformément à ce que nous évoquions dans l'article d'hier - consultable en cliquant ici - une poche de hautes pressions va s'isoler près de la mer de Norvège. Dans le même temps, un décrochage arctique va s'opérer depuis la Sibérie, glissant rapidement de la Russie vers l'Allemagne. En bout de course : la France !

La trajectoire de cette vague de froid commence à être bien cernée. La goutte froide Sibérienne qui va se décrocher devrait faire un Moscou - Lille, avant de se ranger sur l'Ouest de la France. L'air froid va finalement débouler sur le pays à partir de lundi. Dans un premier temps, l'intrusion d'air froid sera atténuée sur les régions Méditerranéennes. 

Carte : modèle GFS. Source : Météociel.

Entre mardi et mercredi, la goutte froide anciennement Sibérienne va plonger vers les Pyrénées, puis plus tardivement sur la Catalogne. Elle devrait finir sa course sur le bassin Méditerranéen occidental. Dès lors, c'est à ce moment-là que l'air très froid va se rabattre sur nos régions. Bonne nouvelle pour les agriculteurs de la région : l'air glacial aura tendance à légèrement se réchauffer après son bref passage sur le proche Atlantique. Nous disons bien "légèrement" : le froid et les gelées restent pour autant d'actualité.

Cette goutte froide devrait par ailleurs générer de l'instabilité sur le bassin Méditerranéen. Là aussi, il est difficile d'être précis quant aux zones touchées, mais des averses de neige sont attendues à très basse altitude. Pour le moment, le creusement dépressionnaire semble trop éloigné pour générer un épisode neigeux majeur sur nos régions. Il s'agira plutôt d'averses plus ou moins localisées. Dans ce type de situation, l'intérieur de l'Aude et des Pyrénées-Orientales peuvent notamment prétendre à un saupoudrage... 

Carte : modèle GFS. Source : Météociel.

Côté températures, la nébulosité qui est revue à la hausse et le vent qui persistera auront tendance à limiter la sévérité du gel sur le Languedoc et le Roussillon. Pour autant, des valeurs de -5 à -10°C sont attendues en altitude. Dans l'intérieur des terres, les minimales sont réévaluées entre 0 et -3°C. Seules les plaines littorales devraient rester en marge du gel, avec des températures faiblement positives. Un léger mieux par rapport aux prévisions d'hier sur l'intensité de ce coup de froid. Toutefois, à la différence d'hier, nous pensons que les températures basses pourraient se maintenir tout au long de la semaine prochaine.

La résorption de ce coup de froid reste à déterminer ultérieurement. En effet, certains modèles (dont GFS) voient une nouvelle pulsion continentale se mettre en place en fin de semaine prochaine, avec à nouveau une baisse des températures et un risque d'épisodes pluvio-neigeux quelque part sur l'arc Méditerranéen. Pour le moment, nous ne misons pas forcément sur ce scénario mais la récurrence de cet hiver montre à quel point il faudra se méfier de telles modélisations...

Carte : modèle GFS. Source : Météociel.

De façon générale, il est désormais acquis que la France s'apprête à vivre un épisode de froid remarquable avec des températures plongeant parfois 10°C sous les moyennes normalement observées en cette saison. En lien avec cette petite goutte froide Sibérienne, il est difficile d'apprécier les zones d'occlusions qui seront neigeuses. Plusieurs régions de France seront concernées et quelques débordements (sans commune mesure avec ce que nous venons de connaître) sont probables. Le travail de ces prochains jours sera donc porté là-dessus. L'arc Méditerranéen, comme toujours, sera "privilégié" avec des gelées moins fortes mais la situation est néanmoins peu commune. 

Prochain point : demain fin d'après-midi. 

Partager sur