Prévisions & Suivi en temps réel

Vague de froid et neige la semaine prochaine : le point complet avec Météo Languedoc !

Jean-Paul Pelissier

Le réchauffement stratosphérique qui s'est produit il y a désormais une semaine bouleverse les conditions atmosphériques sur l'hémisphère nord. Le refroidissement a débuté avec des gelées localement marquées ce matin dans les zones déventées. Un froid modéré est attendu jusqu'en fin de semaine, le temps que la première pulsion continentale se résorbe sur l'arc Méditerranéen.

La semaine prochaine, une deuxième pulsion continentale - cette fois nettement plus imposante et dynamique - va traverser l'Europe. L'axe privilégié à cette heure n'est ni plus ni moins Russie - France, de quoi évoquer le célèbre Moscou - Paris. Vous l'aurez compris, ce scénario évoqué par nos prévisionnistes depuis environ 15 jours va engendrer une vague d'air froid intense. L'arc Méditerranéen sera au moins temporairement concerné. 

Ce dynamisme remarquable va se mettre en place dimanche avec l'élévation des hauts géo-potentiels entre le Portugal, l'Irlande et le Pôle Nord. Ce contexte va favoriser un blocage solide ainsi qu'un décrochage arctique puissant au travers de l'Europe. Nous sommes désormais à une échéance de 72h de ce blocage, signe d'une bonne fiabilité. Les températures modélisées à 850 hPa (1500 m environ) vont descendre entre -18 et -24°C sur l'Europe.

C'est en début de semaine prochaine que le drain froid va pénétrer sur la France, en conservant son dynamisme. Dès lors, le flux d'Est qui gagnera 100% du territoire Français sera à surveiller de près, en raison de la chute des températures associée ainsi que du potentiel neigeux qui se dessinera sur le bassin Méditerranéen. Un premier épisode neigeux est attendu lundi sur la Provence. Il faudra surveiller un éventuel débordement vers le Gard. 

Mardi matin, les gelées deviendront sévères sur notre région également. Dans les secteurs ventés, des gelées noires sont attendues avec des minimales de -3 à -5°C. Dans les plaines déventées, des pointes à -8 ou -10°C sont d'ores et déjà attendues. Nous vous le disions hier : le ressenti sera nettement plus désagréable dans les secteurs où le vent soufflera ! Ces fortes gelées se maintiendront entre 48h et 84h, selon les scénarios (à affiner).

Mercredi et jeudi, une transition délicate sera à surveiller entre l'air doux remontant d'Espagne et l'air glacial bloqué sur la France. Une cyclogenèse pourrait se former entre l'Espagne et le golfe du Lion, avec à la clef un épisode pluvio-neigeux intense. Pour le moment, il est difficile d'être catégorique à ce sujet mais il s'agit clairement du potentiel neigeux le plus important depuis mars 2010 sur le Languedoc-Roussillon. Le scénario ci-dessous est issu du modèle CEP ce matin. Inutile de regarder l'emplacement des plus forts cumuls neigeux modélisés mais ce modèle - statistiquement le plus fiable - insiste désormais depuis plusieurs jours sur un scénario fortement neigeux. 

D'autres modèles voient un redoux plus rapide avec une transition pluvio-neigeuse nettement plus courte et se limitant qu'à une partie de la région. Cela va donc être à affiner prochainement. L'avenir du drain froid principal, qui conditionnera non seulement la sévérité des gelées et le potentiel de neige, devrait être cerné dans les 36h à venir. Les équipes de Météo-Languedoc resteront mobilisées. 

Professionnels météo-sensibles, n'hésitez pas à nous contacter via le formulaire de contact ci-dessous. Notre bureau d'études met à votre disposition des services expertisés et personnalisés. 

Partager sur