Prévisions & Suivi en temps réel

Vague d'orages sur l'Aude, l'Hérault, le Gard et la Lozère dans la nuit de mercredi à jeudi !

En cette fin d'après-midi, quelques cellules orageuses circulent dans l'intérieur du Languedoc et du Roussillon. Elles sont localement marquées, donnant de fortes pluies et parfois de la grêle de façon isolée. Les plaines littorales sont épargnées par ces orages. Désormais, nos regards se portent vers la nuit de mercredi à jeudi, où une dégradation pluvio-orageuse nettement plus organisée est attendue sur une bonne partie de la région.

Synoptiquement, nous allons retrouver la petite goutte froide responsable des violents orages qui se sont produits sur l'Ouest de la France à une distance plus proche de nous, près du golfe de Gascogne et de la Bretagne. Cette goutte froide va piloter une anomalie de basse tropopause (forçage en altitude) balayant d'Ouest en Est le Languedoc-Roussillon en deuxième partie de nuit de mercredi à jeudi.

Le premier facteur à surveiller est l'instabilité convective déployée dans la masse d'air. Cet épisode pluvio-orageux intervenant en pleine nuit, les valeurs de MUCAPE modélisées ne sont pas très élevées, en attestent les carte ci-dessous. Sur l'Aude, les valeurs de CAPE pourront atteindre 800 à 1200 J/kg mercredi en fin de soirée. Sur l'Hérault, le Gard et la Lozère, elles atteindront plutôt 600 à 700 J/kg, localement un peu plus près de la Camargue.

Malgré des valeurs d'instabilité modestes, les principaux modèles simulent le passage d'une anomalie de basse tropopause très dynamique. Cette dernière va faire office de forçage en altitude et va en la faveur d'orages nombreux et potentiellement assez forts. Au niveau de la chronologie, les orages devraient se former d'abord sur l'Aude (surtout le nord du département) mercredi en fin de soirée avant d'aborder l'Hérault en début de deuxième partie de nuit puis le Gard, la Lozère et la vallée du Rhône en fin de nuit. Le département des Pyrénées-Orientales devraient rester en marge.

Un autre paramètre est surveillé par nos services : l'éventuelle formation d'une méso-dépression au large de l'Hérault. Cette dernière, si elle se confirme, va engendrer la mise en place d'une convergence de basses-couches sur l'Hérault et le Gard, ce qui constitue un forçage troposphérique près du sol. En bref, nous nous retrouverons dans un environnement modérément instable avec un forçage de basses-couches (la convergence) surplombé d'un forçage en altitude (anomalie de basse tropopause). La carte ci-dessous illustre bien le potentiel de méso-dépression, avec un enroulement caractéristique des vents.

Dans ce contexte, des orages sont attendus notamment sur l'Aude, l'Hérault, le Gard et la Lozère ce mercredi soir et durant la nuit de mercredi à jeudi. Ces orages pourront localement, notamment dans l'intérieur des terres, produire de fortes pluies (> 30 mm/h) et de la grêle (diamètre atteignant localement 2 cm). Aussi, quelques rafales de vent turbulentes de 80 à 100 km/h sont possibles isolément, sous les cellules les plus arquées notamment. Les plaines littorales sont susceptibles de rester en marge des orages, bien que cela reste à confirmer dans le prochain bulletin.

Toutes les cartes sont issues du site meteociel.fr

Partager sur