Prévisions & Suivi en temps réel

Tout ce qu'il faut savoir sur la vague de froid attendue sur la France

Cela fait maintenant dix jours que nous avons commencé à parler d'un possible changement de temps pour la fin février. Ce potentiel n'a cessé de s'accroître et de s'affirmer nous plaçant à l'aube d'une possible vague de froid significative, quasiment acquise pour une large moitié Nord de la France. Ce qui semble certain, c'est que le froid sera plus important au Nord de la Loire. Non, cela ne veut pas dire qu'il ne fera pas froid dans le Sud. L'air glacial en provenance de Sibérie viendra directement s'étaler sur le Nord de la France. Dans le même temps, des dépressions sur l'Atlantique feront remonter de l'air plus doux et plus humide. Nous serions ainsi au carrefour de ces différentes interactions et c'est ce qui rend la prévision délicate. Nombreux sont les médias qui s'emparent de cette actualité. Vous êtes par ailleurs nombreux à consulter différents sites météo démontrant plusieurs possibilités. Mais quel scénario croire ?

Avant cela, une première offensive du froid est attendue dès demain mercredi. En effet, le flux d'Est se met en place et une première goutte froide va venir s'installer à proximité de l'Italie. Un retour d'Est neigeux se développera demain matin sur la Provence. Il prendra naissance sur l'Ouest du Var pour concerner essentiellement le département des Bouches-du-Rhône. Celui-ci finira sa course sur la Camargue et pourrait effleurer le Gard Rhodanien.

Cumul neige du modèle Arpège (en cm), Source : Météociel

Dès lors, un froid modéré se mettra en place jusqu'à ce week-end. Les gelées feront leur retour, plus particulièrement dans les zones déventées alors que les maximales pourront atteindre 10°C. Bref, rien d'exceptionnel ! C'est surtout la deuxième coulée froide, beaucoup plus significative qui est sous surveillance. Celle-ci pourrait s'opérer dès lundi prochain. L'échéance est certes encore un peu lointaine. Toutefois, la mécanique semble difficile à déloger et les grands traits semblent être bien entrevus par les différents modèles.

En effet, un puissant anticyclone va venir s'isoler de l'Islande à la Scandinavie. Celui-ci ouvrira la porte à un flux continental très dynamique et glacial orienté plein Est. L'air sera très froid en altitude comme au sol. Les minimales pourraient ainsi passer sous les -10°C sur une partie du Nord de la France avec des maximales qui resteront sous la barre des 0°C au meilleur de la journée. Comme dit plus haut, le froid sera moins intense près de la Méditerranée à cause d'une humidité plus présente.

Réalisation : Météo-Languedoc

Attention, il s'agit ici d'un scénario possible. Celui-ci dessine les contours principaux de la vague de froid à l'échelle de l'Europe. Comme vous pouvez l'observer, nous serions donc en marge des températures les plus froides présentes entre Allemagne et le Nord-Est de la France. Des remontées humides méditerranéennes sont envisagées. Leur intensité tout comme leur localisation restent incertaines. En plus de connaitre l'éventualité de précipitations, il faudra analyser l'amplitude du redoux et trouver le secteur où la balance entre air froid et humidité sera la meilleure. C'est sur cette ligne que les chutes de neige seront intenses alors que le froid sur le Nord de la France sera plus sec (dans un premier temps au moins).

Vous l'aurez compris : le défi à relever dans les prochains jours sera de délimiter précisément l’interaction des précipitations et du drain froid en provenance de Russie afin de déterminer où se situera le risque de neige et d'évaluer si le redoux humide ne sera pas trop imposant sur la France.

A cette occasion, nous nous adressons aux agriculteurs. Sachez que nous pouvons anticiper les aléas climatiques (gel, pluie, grêle, vent, etc.) afin de vous permettre de planifier au mieux vos activités (traitements, récoltes) et de vous protéger à bon escient. Après un mois de janvier assez doux, certaines variétés précoces sont déjà en fleurs et sont ainsi très vulnérables au gel. Nous avons des solutions et des outils à vous apporter. N'hésitez pas à nous contacter via le formulaire ci-dessous ou par mail à contact@meteolanguedoc.com .

Partager sur