Prévisions & Suivi en temps réel

Tornade de très faible intensité à Villetelle - Hérault le 23 Août 2015

© Météo-Languedoc
© Météo-Languedoc

Un phénomène venteux destructeur a touché la commune de Villetelle, dans le département de l'Hérault. L'enquête de terrain réalisée par Météo-Languedoc permet de conclure que les dégâts sont consécutifs à une tornade de très faible intensité. Les vents en rotation ont atteint 110 à 130 km/h sur un couloir large de 35 mètres environ et sur une distance approximative de 700 mètres. Les dégâts les plus importants sont observés au bord de la route de Lunel, à la sortie de Villetelle-Sud :


     1) Cette photo montre un arbre torsadé par les vents en rotation. Les branches qui ont cédé sont orientées du Sud-Ouest vers le Nord-Est. 

Image title
    2) Ici, on observe une tonnelle métallique lourde pliée et abbatue par la violence des vents. 

Image title
    3) De nombreuses branches ont été arrachées des arbres. Elles sont devenues de véritables projectiles volants.

Image title
    4) Plusieurs arbres (connifères, en autre) ont été déracinés. Ici, cet arbre s'est écroulé sur le toit de la maison, endommageant sévèrement les tuiles et la charpente.

Image title
    5) Cet arbre a été étêté à son sommet. C'est un signe caractéristique des tornades. 

Image title
    6 ) Un abri de jardin de près de 100 kg s'est soulevé à plusieurs dizaines de mètres de son emplacement initial. Il s'est littéralement broyé en attérisant. 

Image title

    7) Là aussi, un arbre a été sévèrement endommagé.

Image title

    8) Photo caractéristique d'un phénomène tornadique : les arbres ne sont pas couchés dans le même sens. L'un est orienté du Sud-Ouest vers le Nord-Est. Le deuxième est orienté du Nord-Est vers le Sud-Est. Au milieu se trouve l'axe de convergence, où est passée la tornade. 

Image title

9) plusieurs faitages de clotures ont été soulevés et pulvérisés au sol. Certains pèsent plus de 30 kg. 

Image title

   10) Un mur de cloture a été endommagé par la chute d'arbres, en arrière plan. 

Image title
    Cette tornade s'est constituée en périphérie d'un orage diluvien très sévère, qui a inondé la ville de Montpellier avec plus de 150 mm en moins de deux heures. La masse d'air présentait une instabilité modérée, des cisaillements très marqués en profondeur et dans les basses-couches de l'atmosphère, ainsi que des seuils de condension et de convection libre abaissés. Ces conditions sont favorables à la survenue de phénomènes tornadiques

    La notion de "mini tornade" est une abbération médiatique. Les tornades sont classées selon leur intensité, en six catégories : EF0, EF1, EF2, EF3, EF4, EF5. La tornade de Villetelle se situe en haut de l'échelon EF0, soit des vents proches de 130 km/h. Par chance, aucune victime n'est à déplorer, mais les services de secours sont intervenus pour couvrir des toitures et dégager des allées entravées par des arbres déracinés.

    Les tornades ne sont pas rares dans les régions méditerranéennes. On en observe tous les ans, à trois ou quatre reprises. Néanmoins, elles sont particulièrement localisées. Il est donc probable que certains cas passent au travers de nos recherches. Aussi, il est à noter que des tornades plus fortes sont possibles en Languedoc-Roussillon. La dernière en date est celle d'Anduze, en novembre 2011, avec des vents supérieurs à 200 km/h ! Par le passé (19ème siècle), la ville de Sète a même été très sévèrement endommagée par une tornade violente, avec des vents supérieurs à 300 km/h. De nombreuses victimes furent déplorées à cette occasion.


Partager sur