Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance : quel temps attendu sur la France d'ici fin septembre ?

Les nuages ont été présents au lever du jour sur la région. Quelques averses ont touché les littoraux Héraultais sans grande incidence. Les éclaircies ont gagné du terrain par endroits, bien que les nuages soient restés tenaces localement. Les températures se maintiennent à un niveau relativement élevé pour la saison. On a pu relever près de 30°C sur les plaines Nîmoises cette après-midi. Nous vous rappelons que la température maximale moyenne observée pour une ville comme Nîmes au mois de Septembre est d'environ 26°C. Nous sommes donc plusieurs degrés au-dessus de cette dernière. Cette situation devrait se maintenir jusqu'à dimanche. Toutefois, une faiblesse de l'anticyclone se produira vendredi laissant passer une perturbation très atténuée, apportant de nombreux nuages accompagnés d'averses localisées.

Comme vous pouvez le constater sur la carte ci-dessous, l'anticyclone des Açores va commencer à se décaler lentement vers notre pays tout au long de la semaine. Ce dernier nous ramènera du soleil et des températures relativement chaudes pour la saison. Quelques nuages bas matinaux seront tout de même persistants dans les prochains jours mais ils laisseront rapidement la place aux éclaircies. Les après-midi s'annoncent donc ensoleillées permettant au thermomètre de grimper. Nous relèverons régulièrement des valeurs autour des 30°C jusqu'à vendredi sur la quasi-totalité de la région, localement plus sur le Gard où l'on pourra atteindre les 32°C localement.

En effet, vous pouvez observer ci-dessous (carte en bas à gauche) que la chaleur sera modérée jusqu'à vendredi sur l'ensemble de la région. Nous pourrons relever 29 à 30°C entre les Pyrénées-Orientales et l'Aude, 30 à 31°C sur l'Hérault et 31 à 32°C localement sur le Gard. Nous affinerons ces températures au cours de la semaine. Le plus marquant sera certainement l'écart de température entre le lever du jour et l'après-midi. Les températures minimales observées au lever du jour seront assez "fraîches", nous pourrions régulièrement relever 12 à 14°C dans l'intérieur des terres à l'abri du vent. Ces valeurs porteraient l'écart de température à environ 20°C entre le lever du jour et le milieu d'après-midi.

Cette situation sera encore plus franche au cours du week-end, les températures minimales pourraient atteindre les mêmes valeurs que celle évoquées précédemment tandis que les températures maximales, elles, seront stables. Nous pourrions observer 30 à 31°C entre les Pyrénées-Orientales et l'Aude, 31 à 32°C localement entre l'Hérault et le Gard. Nous aurons alors une différence thermique supérieure à 20°C. Nous vous rappelons que ces valeurs n'ont rien d'exceptionnel pour la saison. Cependant, elles sont suffisamment élevées par rapport à la moyenne observée pour le notifier.

Vous êtes nombreuses et nombreux à nous demander quand les températures vont enfin entamer une baisse. Nous restons prudents compte tenu de la versatilité des modèles de prévision en ce moment. Néanmoins, une tendance majoritaire se distingue pour la semaine prochaine. Il apparaît que l'anticyclone continuerait sa route vers la Grande-Bretagne plaçant l'Ouest de la France dans l'alimentation de ces hautes-pressions (voir carte de gauche ci-dessous). Le flux basculera alors au Nord -Ouest sur le pays, provoquant une nette baisse des températures notamment le matin.

Les premières gelées pourraient se produire sur les régions de l'Est de la France ainsi que sur les reliefs. Elles ne concerneront pas notre région, la saison n'étant pas suffisamment avancée. Le temps sera alors anticyclonique sur l'ensemble du territoire, le soleil devrait être omniprésent. En contrepartie, mistral et tramontane feront leur retour sur nos départements provoquant une nette baisse des températures observées au cours des après-midi, nous permettant de retrouver des valeurs de saison. Nous reviendrons plus en détails sur le régime de temps attendu la semaine prochaine dans un autre article. 

Sources : Météociel, Tropical Tidbits.

Partager sur