Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance pour le mois de juin : vers de nouvelles vagues orageuses ?

Sujet sensible que nous évoquons ce soir. En effet, nous le cessons de répéter mais ce printemps 2018 est particulièrement orageux. Après une année 2017 particulièrement sèche, dominée par les hautes pressions, cette année est bien différente. Cela vient à l'encontre des différents gros titres qui annonçaient que l'exceptionnelle sécheresse de 2017 allait se répéter. Le climat change bien évidemment et ces épiphénomènes sont amenés à augmenter mais fort heureusement, le climat méditerranéen nous réserve encore des surprises et nous démontre que la nature reste la plus forte. Ci-dessous, nous allons vous exposer de la manière la plus claire et précise les raisons de ce mauvais temps récurrent ces dernières semaines et de ce qui nous attend pour ce mois de juin.

Vous êtes nombreuses et nombreux à vous poser la question suivante : pourquoi avons-nous autant d'orages ? Certains pourraient y voir un signe d'une année à treize lunes, d'autres l'expliquent par d'autres proverbes. Nous préférons l'explication météorologique. En effet, après avoir dominé des mois entiers, l'anticyclone des Açores ne parvient pas à se faire une place avec des dépressions qui se succèdent sur le bassin méditerranéen et plus particulièrement sur l'Espagne.

Source : WeatherBELL

Ci-dessus, on remarque parfaitement l'anomalie de températures pour ce mois d'avril. Les gouttes froides récurrentes sur l'Espagne ont entrainé un fort déficit sur le Maroc, l'Algérie et l'Espagne. Notre région se situe entre les températures fraiches sur l'Espagne et celles plus chaudes sur le reste de l'Europe. Car oui, il est important de notifier que malgré le temps "pourri" que nous vivons, cela ne reflète en rien ce qu'a connu le monde entier. Cela ne remet pas en cause le réchauffement climatique avec un mois d'avril très chaud à l'échelle de la terre. On le voit très bien sur cette carte où l'anomalie positive de températures (en rouge) l'emporte largement sur le bleu.

Difficile de l'annoncer autrement : cette situation devrait perdurer pour le mois de juin. En effet, nos analyses vont dans le sens de dépressions qui continueront d'affluer vers l'Espagne tandis que les hautes pressions l'emporteront sur l'Est de l'Europe. Dans cette configuration, c'est bien le flux de Sud qui l'emportera de façon générale. Qui dit flux de Sud dit flux chaud et humide remontant de Méditerranée.

Source : TropicalTidbits

Dans ce contexte, nous nous attendons à de nouvelles salves orageuses à l'échelle de la France. Le bassin méditerranéen ne devrait pas y échapper. Il n'est bien évidemment pas question d'annoncer qu'il y aura des orages sur tel ou tel secteur, vous l'aurez compris. Nous annonçons simplement la grande tendance du mois de juin qui pourrait simplement être une copie conforme à celle du mois de mai. Assurément, les températures auront tendance à grimper avec l'arrivée de l'été mais l'ambiance sera souvent lourde et humide. Par ailleurs, nous n'aurons pas trente jours d'orages sur le mois de juin mais celui-ci s'annonce plus orageux que la moyenne.

Cette tendance va dans le sens d'un été humide et souvent orageux. Nous l'avions déjà évoqué il y a quelques temps dans un article spécialement dédié. Cette tendance semble se confirmer et nous restons sur le même avis concernant le trimestre juin/juillet/août avec des précipitations qui seront au-dessus des normes pour un été méditerranéen.

Source : Tropicaltidbits

Partager sur