Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance météo pour le mois de juillet : chaleur et orages ?

Après un printemps chaotique et orageux, ce début d'été est plus calme. Soleil, chaleur et périodes ventées rythment nos journées. Malgré le vent sur certains secteurs, le ressenti est bien plus agréable. Nous avons toutefois eu un piqure de rappel le jours de l'été calendaire le 21 juin avec des orages de type caniculaires parfois violents notamment entre Hérault et Gard. L'anticyclone est de nouveau présent et nous offre de belles journées ensoleillées. La semaine prochaine devrait se poursuivre sous le signe du soleil. Cependant, les conditions météorologiques à l'échelle de l'Europe pourront évoluer dès le début du mois de juillet. C'est pourquoi nous vous proposons une tendance pour ce mois de juillet, premier des deux grands mois de vacances à l'échelle nationale.

Nous le répétons une nouvelle fois, il n'est pas question de réaliser une prévision à un mois d'échéance car non ce n'est pas possible. Il s'agit ici d'une analyse des grands centres d'actions nous permettant de réaliser des hypothèses sur les principales orientations que pourra prendre ce mois de juillet : chaud ? frais ? orageux ? sec ? Premièrement, l'anticyclone qui nous protège aujourd'hui se situe précisément entre la Grande-Bretagne et la Scandinavie tandis que les basses pressions sont repoussées de parts et d'autres sur l'Atlantique et l'Europe du Sud et de l'Est.

Source : Tropicaltidbits

Cela donne globalement les traits de ce mois de juillet. En effet, nous pensons que les hautes pressions seront souvent présentes entre Grande Bretagne et Scandinavie. Celles-ci pourront être alimentées par une dorsale sur notre pays comme c'est le cas actuellement. Par moments, cette alimentation se couperait laissant la place aux dépressions sur le bassin méditerranéen, notamment sur l'Espagne. Cela ressemble étrangement à ce que l'on a connu au printemps. La seule différence provient du fait que nous sommes en été et que l'anticyclone gagne naturellement plus facilement du terrain qu'au mois d'avril, c'est un fait.

Les modèles saisonniers sont étrangement stables pour une échéance aussi lointaine. L'anomalie positive vers la Grande-Bretagne est un élément assez bien entrevu. Cela ne signifie pas forcément qu'il y aura 31 jours d'anticyclone sur l'Angleterre en Juillet mais que les hautes pressions seront plus souvent présentes sur ce secteur.

Source : Tropicaltidbits

Ci-dessus, la carte représente l'anomalie des températures à 850 hPa que l'on peut (avec quelques raccourcis) lier à la présence d'anticyclones et/ou de dépressions. Le résultat est sans appel avec une anomalie positive entre le Nord de la France et la Grande-Bretagne et une grande surface négative sur la Méditerranée. Dans cette configuration, la moitié Nord de la France pourrait profiter d'un temps assez sec et chaud voire même très chaud. A l'inverse, le temps sera plus instable sur la moitié Sud. Sans parler de fraicheur, le risque de canicule est plus faible que ces dernières années sur le pourtour méditerranéen.

Des salves orageuses sont donc possibles entre le Sud-Ouest de la France et le bassin méditerranéen sur ce mois de juillet. Il y aura bien évidemment des accalmies mais on surveillera un risque d'orages forts au vu de la période et de la chaleur accumulée. Cela pourrait commencer dès les premiers jours de juillet (voir notre article ici). Enfin, pour aller plus loin, le mois d'août pourrait rester humide et ce, à l'échelle du pays. La tendance est plus incertaine que pour le mois de juillet mais les basses pressions seront plus nombreuses sur la France avec des précipitations assez présentes et des températures sous les moyennes de saison. Cela reste à confirmer d'ici là.

Source : Tropicaltidbits

Partager sur