Prévisions & Suivi en temps réel

Tendance météo pour le mois de décembre en France : vers des températures froides ?

En guise d'introduction de cet article, nous tenons à souligner que la prévisibilité météorologique devient médiocre au delà d'une semaine environ. De ce fait, nous nous contenterons d'établir une tendance à l'échelle de la France et non pas de prévoir le temps sensible à l'échelle du Languedoc-Roussillon. Alors que nous vivons une première offensive hivernale sur le pays, à quoi peut-on s'attendre pour les prochaines semaines ? 

Déjà au début de l'automne, nous vous confions au travers d'un premier article que l'hiver pourrait débuter précocement cette année. Ceci s'est pour le moment vérifié, avec dès la fin novembre l'arrivée d'une première offensive hivernale. L'actuel coup de froid que nous vivons va persister cette semaine, malgré une relative hausse des températures entre mercredi et vendredi, au passage d'une éventuelle perturbation pluvieuse

Il semble qu'une deuxième tentative de blocage nordique puisse se mettre en place à partir de vendredi sur l'Atlantique, avec l'élévation des hautes pressions vers les hautes latitudes, entre le Groenland et l'Islande : 

Dans ce contexte, nous allons re-basculer au sein d'une nouvelle offensive hivernale sur la France, en flux de secteur Nord. Tout comme l'actuelle coulée d'air froid que nous vivons, ce type de flux n'est en général pas très propice aux précipitations neigeuses en plaine, par manque de précipitation. Toutefois, nos services surveillent d'ores et déjà une dépression qui pourrait glisser de l'Atlantique en direction de l'Espagne pour la semaine prochaine (à confirmer).

Ceci veut dire qu'une nouvelle baisse des températures est attendue à partir du week-end prochain, se prolongeant toute la semaine suivante. Par la suite, il semble que le 12 ou 13 décembre constitue une date charnière dans la poursuite ou non de cette dynamique à blocage hivernal. En effet, les vents zonaux (orientés au secteur Ouest) normalement classiques en cette saison pourraient se mettre en place sur l'Atlantique, par renforcement du vortex polaire. 

Toutefois, il semble que d'autres forçages atmosphériques externes puissent entretenir la dynamique actuelle, puisque les principaux modèles de prévision simulent déjà, vers la mi décembre, un nouveau blocage cette fois plus proche de nous :

Il est bien évidemment difficile à cette échéance de savoir si le blocage sera favorable (hivernophilement parlant) à la France ou non mais ceci irait vers la poursuite de conditions hivernales sur nos contrées. Cette fois, le blocage étant plus proche de nous, le flux pourrait parvenir à se continentaliser, augmentant les probabilités de neige à basse altitude.

Dans le même temps, un réchauffement stratosphérique est envisagé au dessus du pôle nord. Après un bref retour du flux d'Ouest, induisant un réchauffement relatif, une nouvelle offensive est envisageable vers les 20 décembre. Ce dernier reste très incertain à cette échéance, mais méritera d'être surveillé en raison du potentiel hivernal qui en découle : 

En conclusion, si quelques périodes de court redoux sont possibles, il semble que ce mois de décembre puisse être thermiquement sous les normes de saison. En ce qui concerne le risque de neige en plaine, il est pour le moment trop tôt pour en dire davantage. Ce sera à affiner dans les prochaines journées. Ainsi, noël pourrait être au tison cette année, pour la première fois depuis longtemps. 

Partager sur