Prévisions & Suivi en temps réel

Tempête la nuit prochaine entre les Pyrénées-Orientales, l'Aude et l'Hérault !

letelegramme
letelegramme

Ce samedi fin d'après-midi, un minimum dépressionnaire dynamique balaie le nord de la France. La pression minimale est mesurée à 995 hPa près des Ardenne. Cette dépression favorise le resserrement des courbes de pression sur l'arc Méditerranéen, induisant un renforcement du vent. Les rafales atteignent actuellement 60 à 80 km/h sur les Pyrénées-Orientales et l'Aude, localement 100 km/h sur l'Espinouse ainsi que du côté de Bédarieux.

Le vent de secteur nord-ouest va continuer de se renforcer au cours de la nuit prochaine ainsi que demain matin. Les départements les plus touchés seront les Pyrénées-Orientales, l'Aude et l'Hérault. De façon générale, les Cévennes seront également impactées. Bonne nouvelle par contre, les villes de Montpellier et de Nîmes resteront en marge des violentes rafales. 

Carte : pression au niveau de la mer. Source : Météociel.

Chronologiquement, nous attendons une accentuation du vent en début de soirée d'abord sur l'Aude. Les violentes rafales se propageront en fin de soirée sur une bonne partie des Pyrénées-Orientales et de l'ouest Hérault, ainsi que des hauts cantons Héraultais aux Cévennes et Mont-Lozère. Le paroxysme sera atteint en milieu de nuit, tout en se maintenant durant quelques heures. Le vent restera alors très fort jusqu'à dimanche après-midi.

Les valeurs prévues ne sont pas exceptionnelles en soit, bien que localement très marquées. Nous attendons de façon générale des rafales entre 100 et 120 km/h sur les zones citées précédemment. Toutefois, de façon plus ponctuelle, quelques bourrasques à 130 km/h sont possibles en plaine, surtout entre les Fenouillèdes, les Corbières intérieures et le Minervois. Sur les crêtes, de façon générale au dessus de 1000 m, des pointes entre 130 et 150 km/h sont possibles, éventuellement 170 km/h sur l'Aigoual. 

Carte : modèle ARPEGE - rafales de vent maximales. Source : Météociel.

Le modèle ci-dessus témoigne bien d'un vent moins fort sur les basses plaines de l'est Hérault et du Gard. Quelques rafales à 80 km/h y sont possibles, mais le vent ne devrait pas y être dommageable. Nous rappelons que ces situations météorologiques sont toujours délicates à cerner avec exactitude. Il arrive parfois que les rafales soient plus intenses par déferlement en aval des Cévennes. C'est précisément ce qu'il s'était passé avec la tempête Eleanor.

Au regard des prévisions émises, des dégâts sont à redouter localement notamment sur la végétation, les mobiliers de jardin ainsi que les toitures dans les secteurs les plus exposés. Soyez donc vigilants, d'autant que les fortes rafales devraient se maintenir durant plusieurs heures. De façon générale, cet événement devrait s'avérer un cran moins intense que lors de la tempête Eleanor. 

Partager sur