Prévisions & Suivi en temps réel

Tempête ANA : risque de submersion marine sur les littoraux du Languedoc !

Changement de flux ce dimanche sur la France avec l'arrivée de perturbations océaniques. C'est cet air doux qui est responsable de la remontée de la limite pluie-neige. En effet, cette nuit la neige a été observée sur l'Hérault, le Gard ou encore la Lozère. Elle s'est même temporairement invitée jusque sur Nîmes ou Montpellier sans tenir au sol. Un saupoudrage a été observé dans l'intérieur des terres mais la masse d'air s'est radoucie avant le lever du jour et la pluie a remplacé la neige, même sur les reliefs. Une dépression va rapidement se constituer en fin de journée et pourrait atteindre le stade de tempête demain matin. Même si elle ne devrait pas nous concerner directement, le risque de submersion marine sur les littoraux du Languedoc est placé sous surveillance.

Elle se nomme ANA et pourrait toucher la côte Aquitaine en matinée de demain. Sa trajectoire et son intensité restent encore très incertaines même à seulement quelques heures de l'échéance. Pourquoi ? Tout simplement car la dépression devrait "exploser" durant la nuit prochaine dans le Golfe de Gascogne et que ce dynamisme est difficilement prévisible.

Source : Météociel

Vous remarquerez sur l'animation ci-dessus la tempête modélisée sur les côtes Atlantiques. Selon Météo-France, les rafales pourraient atteindre temporairement 120 à 130 km/h. Dans le même temps, vous remarquerez une accélération du flux marin dans le Sud-Est de la France. Ce coup de vent pourrait être bref mais intense. De plus, on remarque que ce vent de Sud à Sud-Ouest a une origine éloignée au large de l'Espagne. Ceci accentue le risque de fortes vagues sur nos littoraux même si les rafales de vent ne seront pas violentes. En effet, nous attendrons des rafales de 80 à 90 km/h sur les littoraux.

Par ailleurs, il faut savoir que le niveau de la mer augmente de 1 cm pour 1 hectopascal en moins. La pression moyenne au niveau de la mer est de 1013 hPa. Demain matin, la pression attendue sera d'environ 986 hPa. Nous pourrons donc observer une élévation d'environ 25 cm. Cela peut paraitre peu mais ces centimètres ont un rôle précieux dans le risque de submersion marine. Nous illustrons ce risque par une modélisation des vagues attendues demain matin à 08h00 sur nos littoraux :

Source : AlloSurf

Vous l'aurez compris, des creux de 5 mètres sont possibles entre l'extrême Est de l'Hérault, le Gard et la PACA. Au final, malgré des rafales de vent fortes mais non violentes, les conditions seront réunies pour une surcote associée à une forte houle sur les littoraux vulnérables. Les parties basses proches des plages entre Sète et le Grau-du-Roi seront particulièrement à surveiller. Nous rappelons que ce risque n'est pas à prendre à la rigolade. Peut-être aimeriez-vous aller voir la mer agitée mais chaque année, des drames se déroulent avec des personnes qui sous-estiment la puissance des vagues. Découvrez notre carte des risques en cliquant ici.

Enfin, on n'oubliera pas les fortes rafales de vent attendues sur les crêtes Pyrénéennes. Les rafales pourront dépasser les 100 km/h voire localement 120 km/h sur les secteurs les plus exposés. Par ailleurs, placées dans l'air doux à l'avant de cette tempête, la région PACA et la Corse seront concernées par de fortes pluies. La Corse-du-Sud, le Var, les Alpes-Maritimes, les Alpes-de-Haute-Provence et les Hautes-Alpes ont d'ailleurs été placés en vigilance orange en raison de ces précipitations abondantes.

Le début de semaine s'annonce donc très agitée à l'échelle de la France avec différents phénomènes hydrométéorologiques. De notre côté, nous assurerons un suivi en temps-réel pour le risque de submersion marine.

Partager sur