Prévisions & Suivi en temps réel

Semaine prochaine : vers le premier épisode méditerranéen de la saison ?

La chaleur est bien présente sur notre région depuis plusieurs jours maintenant. Hier, nous avons pu relever 31°C à Béziers mais également à Montpellier et même jusqu'à 33°C près de Nîmes. Ces chaleurs vont se maintenir jusqu'à dimanche. À partir de lundi, un net changement de temps pourrait s'opérer sur l'ensemble de la région. En effet, une goutte froide assez dynamique (ancien cyclone) devrait venir se positionner sur le proche Atlantique. Ce positionnement induirait un temps assez perturbé sur la France et plus particulièrement sur notre région.

Avant de vous exposer la situation qui nous attend en début de semaine prochaine, nous tenons à vous préciser que les incertitudes concernant le temps attendu sur notre région sont encore présentes. Néanmoins, les modèles de prévision commencent à montrer de sérieux signaux allant vers un épisode pluvio-orageux sur l'ensemble du Languedoc-Roussillon. De ce fait, l'échéance approchant (J+3/4), nous pourrions alors potentiellement nous diriger vers le premier épisode méditerranéen de la saison. Regardons plus en détails la situation à l'échelle de l'Europe de l'Ouest.

Comme vous pouvez le constater sur la carte ci-dessus, une goutte froide (ancien cyclone), va venir se positionner au Sud de l'Irlande. Dans son sillage, elle induira un profond talweg d'altitude idéalement positionner pour impacter la France mais surtout notre région. Ce talweg permettra la mise en place d'un flux d'altitude orienté au Sud-Ouest. Dans le même temps le flux de basse couche s'orientera au Sud-Est (flux marin). Il est important de comprendre que le placement des centres d'action peut encore évoluer dans les prochaines 48 heures.

Sur la carte de gauche ci-dessous, vous pouvez observer l'accumulation des précipitations entre aujourd'hui et lundi soir. Il n'y a que très peu de précipitations. Pour vous illustrer le signal fort envoyé par les modèles de prévisions, nous vous partageons la même carte d'accumulation des pluies (carte de droite), mais seulement 24 heures plus tard, pour la journée de mardi. Il est important de ne pas prendre ces cartes au pied de la lettre tant en termes de localisation que de cumuls. Néanmoins, elles nous permettent de voir que le potentiel d'épisode fortement pluvieux est bien présent sur nos départements. Des cumuls de pluies localement supérieurs à 200 mm sont modélisés.

Ces cartes proviennent du modèles CEP. Nous vous avions parlé des deux principaux modèles de prévision dont CEP et le second GFS. Ce dernier est assez hésitant depuis deux jours. Les scénarios se rapprochant du modèle CEP sont également présent chez l'ensembliste GEFS. Néanmoins, il lui arrive de voir d'autres scénarios moins pessimistes où la goutte froide se place au Nord-Ouest de l'Irlande et ne nous impacte pas suffisamment pour induire un temps perturbé sur notre secteur. L'échéance avançant, le scénario fortement pluvieux est tout de même assez présent. Nous restons tout de même prudent. La forte activité cyclonique présente sur l'Atlantique pourrait modifier la trajectoire des différents centres d'action de sorte à ce que nous passions d'une prévision fortement pluvieuse à une prévision chaude et sèche.

Ce potentiel fortement pluvieux est vu durer dans le temps sur le modèle CEP. Ce dernier voit une nouvelle salve pluvio-orageuse impacter la région en fin de semaine prochaine. Comme vous pouvez le voir sur la première carte ci-dessous, la goutte froide glisserait le long du proche Atlantique, et viendrait se positionner sur le Nord de l'Espagne. Cette configuration provoquerait alors de nouveaux orages fortement pluvieux sur nos départements. Les cumuls seraient alors assez préoccupants. Comme vous pouvez le voir sur la seconde carte ci-dessous, nous pourrions observer des quantités de pluies dépassant localement les 500 mm en l'espace de 5 jours. Bien entendu et nos services insistent sur ce point, l'échéance est encore lointaine concernant cette seconde salve. Il est donc important de ne pas prendre au pied de la lettre ces cartes d'accumulations. Elles sont présentes uniquement pour illustrer un scénario avec un potentiel conséquent de fortes pluies. Si la situation se confirme, nos services feront un nouveau point détaillé dimanche soir. 

Partager sur