Prévisions & Suivi en temps réel

Sécheresse exceptionnelle et nouvelle hausse des températures !

Kayak Vert à Collias

La sécheresse est malheureusement toujours d'actualités sur notre région. Qui plus est, celle-ci ne cesse de s'accentuer avec une faune et une flore en souffrance malgré leur adaptation au climat méditerranéen. L'été s'est montré particulièrement caniculaire et sec. Ainsi, après un mois de juin rythmé par les orages localement violents, juillet et août furent des mois chauds et secs. Par exemple, avec 13 mm sur le mois d'août, le Mont-Aigoual a enregistré son mois d'août le plus sec depuis l'ouverture de l'observatoire (données Météo-France).

Responsables de ces conditions sèches, les hautes pressions n'ont cessé de dominer sur notre pays. Celles-ci se sont légèrement décalées en cette première moitié de septembre. Cela a eu comme conséquence des périodes plutôt fraiches pour la saison mais sans aucune pluie salvatrice. Alors que beaucoup craignaient des épisodes cévenols intenses après cet été caniculaire, c'est tout l'inverse avec la poursuite d'un temps sec.

Pour rappel, la température de la mer s'est fortement abaissée. Ceci démontre une nouvelle fois qu'il n'existe aucun lien direct entre une mer chaude et les épisodes cévenols et/ou méditerranéens. Cela ne veut pas pour autant dire qu'aucun épisode ne se déroulera cet automne mais seulement que la température de la mer ne suffit pas à elle seule à générer de fortes pluies.

Après cette période plutôt fraiche, un changement de temps est entrain de s'opérer. En effet, alors que l'anticyclone était présent sur le proche Atlantique nous plaçant dans un flux de Nord frais, sec et venté, les hautes pressions devraient s'installer de la France jusqu'aux pays Scandinaves. Ce placement des centres d'actions nous garantira un temps plus chaud. Les périodes de mistral et tramontane seront moins nombreuses.

Dans ce contexte, la barre symbolique des 30°C pourrait être de nouveau atteinte dans le Sud de la France. Les brises marines seront souvent présentes et limiteront la hausse des températures sur les littoraux. Enfin, quelques petites anomalies pourront circuler au milieu de ces hautes pressions. D'éventuelles pluies et/ou averses sont possibles au passage de ces anomalies sans que cela soit certain. Le placement exact de ces petites gouttes froides déterminera le temps sensible de ces prochains jours.

Partager sur