Prévisions & Suivi en temps réel

Risque de tempête ce week-end : sommes-nous concernés ?

Source image : AFP / Ouest France
Source image : AFP / Ouest France

En cette fin de semaine, les conditions météorologiques sont entrain de profondément évoluer à l'échelle de l'hémisphère Nord, plus particulièrement sur l'Atlantique. Une zone dépressionnaire très dynamique s'est constituée entre le Groenland et la Grande-Bretagne. La nuit prochaine, la pression atmosphérique va s'abaisser à 960 hPa en périphérie de l'Irlande, preuve du dynamisme qui s'accentue nettement. Ce week-end, de petits creusements dépressionnaires très dynamiques vont balayer la France, avec des précipitations soutenues, parfois des orages et surtout de fortes rafales de vent... Ci-dessous, vous pouvez visualiser les pressions atmosphériques modélisées pour la nuit prochaine :

Image titleCarte : pression atmosphérique. Source : Pivotal Weather.

Une première tempête va balayer l'Ouest de la France ce samedi, en lien avec un minimum dépressionnaire qui va transiter sur un axe (encore approximatif) Charentes - Paris - Ardennes. C'est sur le cadran Sud de ce minimum dépressionnaire que les vents s'annoncent les plus intenses avec des rafales voisines de 130 km/h localement sur le littoral Atlantique et ponctuellement plus de 100 km/h dans les terres. Côté Languedoc-Roussillon, une accélération des vents est attendue essentiellement sur les reliefs, notamment entre l'Espinouse, l'Aigoual et le Mont-Lozère où les rafales pourront flirter avec les 100 km/h. En plaine, le vent sera plus faible dans un premier temps. 



Dimanche, un nouveau creusement dépressionnaire - probablement moins dynamique que le précédent - va balayer une partie de la France. Il s'accompagnera d'une descente d'air froid en altitude qui aura pour conséquence de booster le vent sur notre région. Pour le moment, ce sont les départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales qui semblent les plus exposés au risque de tempête. Les rafales pourraient atteindre 100 à 120 km/h dans les terres et 120 à 140 km/h sur les littoraux. Ces valeurs sont suceptibles d'engendrer des dégâts, c'est pourquoi il conviendra de se ternir informé de l'évolution des prévisions sur www.meteolanguedoc.com ! En fonction de l'évolution du dynamisme et de la trajectoire de ce système dépressionnaire, les prévisions pourraient évoluer. Il est à souligner que le département de l'Hérault ne serait pas en marge, notamment entre Béziers et l'Espinouse, ainsi que sur les Hauts Cantons et la haute vallée du fleuve Hérault. 

Image title

Carte : rafales de vent attendues par le modèle ARPEGE. Source : MétéoCiel

Un prochain point complet vous sera proposé dès demain après-midi. 


Partager sur