Prévisions & Suivi en temps réel

Risque de fortes pluies entre lundi et mardi sur l'Hérault, le Gard et les Cévennes !

Commençons cet article par une bonne nouvelle : il devrait globalement faire beau ce week-end, avec des températures en hausse sur tout le Languedoc-Roussillon. Malheureusement, cela ne devrait pas durer. Alors que nous sortons d'un épisode méditerranéen assez marqué, une nouvelle dégradation semble pointer le bout de son nez pour début novembre. Ce dimanche, un talweg dépressionnaire va se constituer sur le proche Atlantique. Il s'isolera en goutte froide lundi sur l'Espagne.

Dans l'article d'hier, nous vous évoquions deux scénarios possibles : soit la dépression glisserait vers le sud de l'Espagne (40% des modélisations), soit elle se dirigerait vers le golfe du Lion (60% des modélisations). Ce vendredi, la deuxième option est désormais largement majoritaire, avec une goutte froide dépressionnaire gagnant le golfe du Lion entre lundi et mardi. Ceci corrobore une dégradation potentiellement significative sur l'Est de la région, entre Hérault, Gard et Cévennes notamment.  

Maintenant que les conditions météorologiques à l'échelle synoptique sont globalement cernées, nous allons nous intéresser aux paramètres plus fins, dits de méso-échelle. Avec une dépression positionnée dans le golfe du Lion, nous allons assister au retour du vent marin entre lundi et mardi sur le Languedoc, orienté au secteur Sud-Est. Dans ce contexte, de l'air doux et humide va remonter de mer. Par ailleurs, l'advection d'air doux à cette période de l'année va dans le sens d'une accentuation de l'instabilité atmosphérique.

A ce titre, le modèle ARPEGE ci-dessous simule bien cette instabilité entre Hérault et Gard, avec des valeurs de MUCAPE pouvant atteindre 400 à 600 J/kg environ, pour des indices de soulèvement faiblement négatifs. Afin de vulgariser : la présence d'instabilité, même modeste, va dans le sens d'une dégradation pouvant supporter la genèse d'orages. Par ailleurs, cette instabilité devrait être associée à divers forçages : convergence dans les basses-couches et divergence en altitude + anomalie de basse tropopause. Là encore, pour vulgariser : plus il y a de forçages, plus le risque orageux est croissant.

Prévisions : les nuages vont faire leur retour sur notre région dans la nuit de dimanche à lundi. Lundi, les premières pluies sont attendues essentiellement entre l'Hérault, l'Ouest du Gard et les Cévennes, où elles pourront déjà être soutenues par moment. Dans la nuit de lundi à mardi ainsi qu'en journée de mardi, des orages pourraient - notez le conditionnel - se greffer à la perturbation. Si ce scénario se précise, les pluies devraient alors s'intensifier entre l'Est de l'Hérault, le Gard et les Cévennes.

Concernant les cumuls, il est pour le moment difficile d'être précis. Une fourchette de 40 à 80 mm est possible en plaine, tandis que les lames d'eau pourraient atteindre 100 à 130 mm sur les reliefs. Une réévaluation sera réalisée demain, notamment si le caractère orageux se confirme. Par ailleurs, un doute subsiste sur l'extension des pluies vers l'Ouest Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales.

Partager sur