Prévisions & Suivi en temps réel

Risque d'orages violents la semaine prochaine !

Difficile d'être original tant l'actualité météorologique tourne autour des orages. Ce mardi fut assez calme. Tout est relatif car des averses orageuses ont tout de même circulé mais essentiellement près des reliefs épargnant les secteurs de plaines et les littoraux. Depuis le début de l'épisode, ce sont pas moins de 155 mm qui sont tombés sur l'Aigoual (à l'heure de rédaction de cet article soit le milieu de l'après-midi). L'Aigoual est connu pour ses extrêmes mais de telles valeurs de précipitations restent remarquables pour un mois de mai. Conséquence directe avec l'Hérault qui est entré en crue. Ces prochains jours s'annoncent orageux avant une (petite) pause ce week-end. Malheureusement, les orages seront de retour la semaine prochaine et ils pourront être encore plus violents.

En ce qui concerne demain, les orages se développeront en cours de journée en circulant localement sur les plaines où il sera donc possible d'y échapper. Ils iront se bloquer une nouvelle fois près des premiers contreforts. Les cumuls s'annoncent hétérogènes mais viendront s'ajouter à ceux déjà tombés ces dernières 24h. Jeudi s'annonce encore maussade, pluvieux et parfois orageux. Le soleil pourrait faire son retour vendredi mais le risque orageux sera encore présent dans l'arrière-pays.

Source : Météociel

Nous avons donc encore mercredi et jeudi de maussade. Le soleil pourrait être plus généreux vendredi mais le risque orageux n'aura pas dit son dernier mot. Nous vous offrons une petite pause concernant le risque orageux de 1 ou 2 jours. Bon, on ne va pas vous mentir, pas de ciel bleu azur en perspective. Une nouvelle dépression pourrait  se mettre en position sur l'Espagne lundi et nous resterons dans un flux humide donnant souvent un ciel assez laiteux mais sec dans un premier temps. Cette dépression gagnerait en dynamisme la semaine prochaine et une nouvelle salve orageuse est envisageable. Nous la redoutons violente, n'ayons pas peur des mots.

Nous commençons à avoir l'habitude vous décrire ce type de situation. Une goutte froide d'altitude va venir se positionner près du Golfe de Gascogne. Elle soulèvera de l'air chaud et humide à l'avant. Le contexte deviendrait de nouveau dépressionnaire, propice à des dégradations orageuses organisées à l'échelle de la France.

Source : Pivotal Weather

En ce qui concerne l'échéance, celle-ci est d'environ 6 jours. Cela ne nous permet pas de réaliser des prévisions précises sur le risque orageux. Nous ne pouvons pas dire si un orage touchera tel ou tel secteur avec telle sévérité. En revanche, cela nous permet de déceler un potentiel d'orages de grêle non négligeable à l'échelle de la France. Malheureusement, les secteurs déjà frappés par ces événements pourront de nouveau se retrouver aux premières loges la semaine prochaine.

Le mois de juin pourrait ainsi débuter comme le mois de mai s'est terminé, sous le signe des orages. Difficile d'en voir la porte de sortie. Un autre scénario voudrait que la goutte froide reste assez éloignée sur l'Atlantique pour ne concerner que l'extrême Ouest de la France. Notre région sera alors dans un flux de Sud doux, humide mais anticyclonique. Cependant, ce scénario reste minoritaire et à l'heure actuelle, nous privilégions le scénario orageux décrit ci-dessus. Comme à notre habitude, nous reviendrons régulièrement sur cette première prévision afin de l'affiner progressivement.

Pour conclure, nous adressons un message de soutien aux agriculteurs qui ont, pour certains, perdu le fruit de plusieurs années de travail. Le Languedoc, le Roussillon mais aussi la vallée-du-Rhône ou encore le Bordelais - pour ne citer qu'eux - ont été durement touchés ces dernières semaines. Ceci est l'occasion de rappeler que nous fournissons des services d'anticipation aux agriculteurs désireux de mieux connaitre les risques afin de mieux les gérer et limiter la casse. Traitements, récoltes ou moyens humain et matériel, vous pouvez planifier vos activités à l'aide de prévisions que nous réalisons à l'échelle des parcelles agricoles. N'hésitez pas à nous contacter via le formulaire de contact ci-dessous.

Partager sur