Prévisions & Suivi en temps réel

Risque d'orages très pluvieux ces prochaines 48 heures !

Vanessa Cervera / Météo-Languedoc

La canicule est derrière nous. Pour autant, le ressenti reste désagréable. La cause, c'est la mise en place d'un flux marin assez marqué. L'air s'humidifie sur la région. Ainsi, les températures n'atteignent plus les excès des derniers jours avec en moyenne 30 à 33°C. Pour autant, l'humidex (indice qui conjugue la température à l'humidité) reste élevé et dépasse parfois les 40. Cette humidité a également une autre conséquence : la saturation en eau de l'atmosphère. A l'image d'une éponge, l'air absorbe cette humidité pour la restituer par la suite si la situation le permet. De plus, les fortes chaleurs ont chauffé les basses couches. Au contact d'air plus frais en altitude, le contraste thermique sera marqué avec donc une instabilité très importante. En bref, les ingrédients sont réunis en préparation de la dégradation attendue.

En fin de journée, des orages parfois virulents vont se déclencher sur les Pyrénées. Ils finiront leur course sur les Pyrénées-Orientales, l'Aude et l'Ouest de l'Hérault en début de soirée. Ailleurs, les averses seront plus rares dans un premier temps. Pour autant, de petites anomalies vont circuler cette nuit et demain sur notre région. Dans un contexte saturé en eau (image de gauche) et instable (image de droite), des orages localisés mais très pluvieux sont possibles.

Source : Météociel

Le forçage ne sera pas bien marqué et nous insistons sur le caractère très localisé de ces orages. Pour autant, entre cette nuit et demain matin, l'activité orageuse pourrait être intense entre l'Est de l'Hérault et le Gard. Certains pourront totalement y échapper mais sous les cellules les mieux constituées, des lames d'eau de 20 à 40 mm, localement plus sont tout à fait envisageables. Au vu des valeurs d'instabilité, de la grêle est possible sous les intensités les plus musclées tout comme de fortes rafales de vent. Cette première phase marquera le début des hostilités. Cependant, une pause ensoleillée est attendue demain après-midi en attendant le pic d'activités le lendemain.

En effet, à la faveur d'un talweg, une puissante anomalie de basse tropopause va traverse la France (en bleu sur la carte de gauche). Nous nous situerons sur la bordure Sud de cette anomalie qui remontera le pays selon une trajectoire Sud-Ouest / Nord-Est. Cela permettra d'avoir des orages à l'avant de celle-ci qui pourront durer plusieurs heures. De plus, nous remarquons que des valeurs importantes de thêta (en violet sur la carte de droite) soit une atmosphère chaude, humide et très instable.

Source : Météociel

Si nous vous avons perdu avec ces termes techniques, nous pouvons résumer la situation par le fait que tous les voyants sont au vert pour des orages violents et très pluvieux pour cette journée de jeudi. Localement, les orages pourront adopter un caractère stationnaire pendant quelques heures avant le passage de l'anomalie qui génèrera un balayage orageux d'Ouest en Est en fin de journée. Ainsi, les cumuls de précipitations pourront devenir assez remarquables pour un début de mois d'août. Alors que les averses orageuses seront plus localisées et de courte durée sur l'Aude et les Pyrénées-Orientales, les départements de l'Hérault du Gard et de la Lozère seront en ligne de mire.

Sur ces secteurs, nous attendons 20 à 40 mm de façon générale. Localement, sous des cellules orageuses marquées et peu mobiles, les cumuls pourront atteindre 60 à 80 mm, voire s'approcher de la barre des 100 mm notamment entre le Pic-Saint-Loup, le bassin du Vidourle, les Cévennes, la Gardonnenque et la vallée de la Cèze. Ces valeurs sont notables en pleine saison estivale. De plus, elles pourront générer des ruissellements localement sous les plus fortes intensités pluviométriques. Cette situation nécessite une vigilance particulière en période touristique.

Source : kachelmannwetter

Partager sur