Prévisions & Suivi en temps réel

Risque d'orages entre le 7 et le 9 octobre : scénario encore très incertain

Le soleil a une nouvelle fois bien été présent aujourd'hui sur l'ensemble de nos départements. Le vent quant à lui à continuer de souffler de manière modérée à forte par endroits. Nous avons pu relever des rafales de 40 à 50 km/h sur le Roussillon et 50 à 70 km/h près de la vallée-du-Rhône. Il devrait se maintenir encore une bonne partie de la nuit avant de faiblir demain en fin de matinée. Côté températures, elles ont été relativement fraîches près du Rhône avec des maximales peinant à dépasser les 22°C. Ailleurs, le ressenti a été bien plus agréable avec globalement 24 à 26°C sur les zones déventées.

Ce temps ensoleillé et sec se maintiendra jusqu'à samedi. Avec l'affaiblissement du vent, les températures minimales au lever du jour devraient entamer une baisse notamment vendredi et samedi matin. En revanche, les maximales devraient quant à elle de nouveau grimper, avec des valeurs proche des moyennes de saison. Dans notre article d'hier, nous vous évoquions la possibilité d'observer un changement de temps entre la fin du week-end et le début de semaine prochaine. Les modèles divergent encore aujourd'hui, avec d'un côté le modèle CEP voyant des pluies généralisées sur l'arc méditerranéen sans sévérité particulière. Puis les modèles GFS et Arpège qui eux voient un flux de Sud-Ouest relativement doux et sec.

 Le modèle européen CEP (cartes ci-dessus), campe sur ses positions dont nous avons parlé hier, à savoir, une goutte froide se formant sur la Bretagne et venant ensuite se positionner sur le Sud-Ouest. Cette configuration induit un bon arrosage sur l'ensemble du bassin méditerranéen. Ce contexte serait favorable à une confrontation entre l'air doux à l'avant de la dépression et l'air froid que celle-ci apporterait. Par conséquent, un passage pluvio-orageux serait possible. La sévérité ainsi que la localisation exacte de ces pluies seront à affiner progressivement si ce scénario venait à se confirmer.

Le simple décalage de cette dépression plus à l'Ouest induirait de nombreux changements et non des moindres. Le modèle américain GFS (cartes ci-dessous), lui, décale la goutte froide au Nord-Ouest de l'Espagne, soit un décalage de prêt de 400 kilomètres vers l'Ouest. Cette synoptique, nous placerait dans un flux de Sud-Ouest relativement sec et doux. Les pluies se cantonneraient alors, dans un premier temps, au Portugal ainsi qu'à l'Espagne. Comme nous vous l'évoquions hier, la prévision est très médiocre en ce moment car les modèles changent de scénario quasiment à chacune de leur actualisation, ce qui complique la tâche de nos prévisionnistes.

L'échéance approchant, nous nous servons également de modèles à mailles plus fines pour établir nos prévisions. Les paramètres étant plus précis, l'échéance est assez restreinte mais suffisante pour nous donner une première idée quant au scénario attendu. Le modèle européen Arpège par exemple (carte ci-dessous), se rapproche fortement du scénario GFS. Il positionne la dépression au large du Portugal, plaçant également notre secteur en flux de Sud-Ouest sec et relativement doux. Dans ce contexte, la relative sécheresse observée au cours du mois de septembre se poursuivrait.

Nous vous répétons souvent ces derniers temps que les prévisions sont complexes à réaliser tant les modèles sont versatiles. Cette raison est une nouvelle fois vérifiée aujourd'hui. Néanmoins, l'échéance approchant, un nouveau point détaillé sur la situation attendue sera fait au cours des prochains jours. Les scénarios pluvieux semblent tout de même majoritaires bien que nous ne pouvons exclure que l'hypothèse douce et sèche ne l'emporte. Il apparaît certain que cette situation est de loin, le premier vrai potentiel pluvieux de cet automne. Suspense..... Sources : météociel

Partager sur