Prévisions & Suivi en temps réel

Risque d'orages diluviens demain : jusqu'à 200 mm sur le Gard !

Danielle Reversat / Météo-Languedoc

Cela fait plusieurs jours que nos prévisionnistes ont anticipé cette dégradation. Déjà le 2 août, nous évoquions le retour des orages qui mettraient fin à la canicule. Six jours plus tard, le constat est là : la canicule est désormais derrière nous et les orages sont attendus en nombre et parfois violents. Nous comprenons qu'on puisse nous reprocher de prendre tant de risques à si long terme mais il s'avère que l'anticipation est un facteur primordial, d'autant plus en début de mois d'août. En effet, nous sommes au cœur de la saison estivale. Les campings sont complets, les terrasses de restaurants bondées et les activités de tourisme tournent à plein régime. De plus, les nombreux touristes n'ont pas forcément la même culture du risque et ne sont pas autant habitués que les habitants de la région. C'est dans ce cadre qu'un épisode méditerranéen intense va se mettre en place.

La dégradation devrait se développer en deuxième partie de nuit mais surtout demain matin tout en perdurant l'après-midi. L'amélioration sera assez rapide sur l'Ouest de la région tandis qu'il faudra attendre la soirée pour observer une accalmie près du Gard. C'est ce dernier département qui est particulièrement sous surveillance avec un risque d'orages stationnaires.

Source : météociel

Que remarque-t-on sur l'animation des précipitations ci-dessus ? Des orages au caractère très pluvieux se développent sur les plaines intérieures du Gard dès le lever du jour et s'installent plusieurs heures avant le balayage qui traversera la région en fin de journée. Cela s'explique par différents paramètres. En effet, l'anomalie qui viendra balayer et mettre fin à cette dégradation adopte une trajectoire du Sud-Ouest au Nord-Est du pays. Cette trajectoire moins directe que si elle faisait Ouest - Est nous place longtemps à l'avant de cette anomalie. Ainsi, la convergence humide pourrait se maintenir plusieurs heures dans des conditions très instables.

Les modèles à mailles fines démontrent également un phénomène primordial. Une plage d'air froid pourrait se constituer sur le Nord du Gard. Qu'est-ce que cela signifie ? L'orage pourrait créer ses propres conditions pour se régénérer sur place. Il serait alimenté par l'air doux et humide qui remonterait de Méditerranée pour l'évacuer par cette plage froide. Cette configuration empêche les courants chauds et froids de se croiser et ainsi de s'annuler. L'orage a donc moins de chance de s’essouffler tant qu'il trouve l'énergie disponible.

Source : Météociel

C'est pourquoi nous portons une attention particulière à cette dégradation. Bien qu'une grande partie de la région sera concernée par les orages, la situation sera sous surveillance entre l'Est de l'Hérault et surtout le Gard. Sur ces secteurs, les cumuls seront hétérogènes. Généralement, nous pourrons espérer 30 à 50 mm mais sous un orage stationnaire, les cumuls pourront être multipliés. Des cumuls de 100 à 150 mm sont possibles, pourquoi pas plus de 200 mm très ponctuellement sur les plaines intérieures du Gard. Les secteurs entre le haut-bassin du Vidourle, le bassin Alésien, la Gardonnenque et la vallée de la Cèze sont particulièrement visés.

Ces précipitations pourront tomber dans un timing assez restreint avec des intensités horaires importantes. Nous serons dans les seuils capables de générer des inondations plus particulièrement par ruissellements et sur les réseaux secondaires. Nous vous invitons à consulter notre carte des risques détaillée à l'échelle du canton (cliquez sur le canton pour connaitre son nom) en cliquant : ici.  Pour conclure, nous tenons ici une dégradation notable pour un début de mois d'août. De plus, une nouvelle salve orageuse est possible en début de semaine prochaine. Nous y reviendrons rapidement mais cela semble bien corréler notre tendance sur cet été que nous avions annoncé orageux.

Partager sur