Prévisions & Suivi en temps réel

Risque d'orages diluviens ce mercredi : le point complet sur Météo-Languedoc

© Sylvain Thomas /  AFP
Photo d'illustration © Sylvain Thomas / AFP

Contexte météorologique attendu : les modèles numériques de prévision se sont enfin stabilisés autour d'un scénario commun. Au cours des prochaines 24h, un axe de talweg - caractérisé par le prolongement d'une dépression - va se constituer sur le proche Atlantique. Ce talweg s'isolera demain soir en un minimum dépressionnaire peu mobile sur l'Espagne, qui persistera au moins jusqu'à mercredi soir. Ce minimum dépressionnaire, schématisé sur la carte ci-dessous, véhiculera un flux de secteur sud-ouest fortement cyclonique en altitude sur notre région. Dans le même temps, une dépression de méso-échelle se constituera en Catalogne. Cette dernière pilotera un flux de secteur sud-est chaud et humide dans les basses-couches. Ce contexte va favoriser le développement d'une forte instabilité qui viendra se greffer sur un dynamisme atmosphérique vigoureux. Dès lors, des orages localement intenses vont se former entre la deuxième partie de nuit de mardi à mercredi et la journée de mercredi sur la région. Ces orages pourront produire d'abondantes précipitations. 


Image title

Carte n°1 : configuration météorologique au sol et en altitude pour mercredi. Modèle : GFS. Source carte : MétéoCiel. Crédit schéma : Météo-Languedoc


Configuration de méso-échelle - analyse fine de la dégradation : outre la configuration météorologique propice a la genèse d'un épisode méditerranéen, notre équipe de prévisionnistes s'intéresse désormais aux paramètres fins qui vont conditionner la sévérité des orages attendus. Le creusement méso-dépressionnaire qui va se constituer sur la Catalogne en deuxième partie de nuit de mardi à mercredi va booster les vents de Sud-Est au sol (voir carte ci-dessous). Dans le même temps , des vents d'Ouest se mettront en place dans l'intérieur du Roussillon, ce qui va favoriser la constitution d'un axe fortement convergeant en basses-couches (vents de direction opposée qui se rencontrent et qui s'élèvent en créant un forçage ascendant). Cette zone de convergence balaiera les Pyrénées-Orientales et l'Aude dès la fin de nuit de mardi à mercredi, puis aura tendance a stagner pendant quelques heures sur l'Hérault et l'Ouest du Gard.  En présence d'advections persistantes d'air doux et humide au sol, la masse d'air va fortement se déstabiliser (carte ci-dessous) avec une MUCAPE qui pourra atteindre plus de 1500 J/kg sur les plaines de l'Hérault et du Gard notamment. Ces fortes valeurs d'instabilité ne font que confirmer le risque d'orages violents. 


Image title


Nouvelle estimation des cumuls et de la localisation de cet épisode : a l'heure de rédaction de ce message, une nouvelle estimation des cumuls est proposée : 

- Pour les Pyrénées-Orientales : passage pluvio-orageux assez rapide, avec 20 a 30 mm en moyenne. Risque temporaire d'orages peu mobiles donc possibilité d'observer localement des cumuls de 60 a 80 mm, plutôt sur le relief et les limites Nord du département. 

- Concernant l'Aude, le risque orageux se prolongera plus longtemps. Les lames d'eau pourront atteindre 30 à 40 mm, localement 60 a 90 mm sous les cellules orageuses les plus musclées. Le risque d'orages stationnaires concernera surtout les Corbières et le Narbonnais. 

- Hérault et Gard : ces deux départements semblent les plus exposés au risque d'orages durables et peu mobiles, notamment entre la vallée de l'Hérault, l'arrière pays Montpellierain, le bassin versant du Vidourle et le bassin Alésien. Les lames d'eau s'annoncent hétérogènes, souvent comprises entre 30 et 50 mm, mais localement nous pourrons observer des valeurs de 120 a 160 mm sous les foyers orageux les moins mobiles. Quelques pointes a 200 mm ou plus ne sont pas exclues aux abords des reliefs. Le Gard rhodanien pourrait être moins impacté. 

- Lozère et Ardèche : de forts orages sont possibles près des Cévennes, avec des cumuls de 100 a 150 mm localement. 


Timing de la dégradation : les orages débuteront en deuxième partie de nuit de mardi à mercredi sur les Pyrénées-Orientales et l'Aude, puis gagneront l'Hérault, l'Ouest du Gard et la Lozère entre la fin de nuit et la matinée de mercredi. Mercredi en journée, les orages concerneront essentiellement l'Hérault, le Gard et la Lozère. 


Conséquences potentielles : la dégradation a venir est susceptible d'être de forte intensité mais ne revêt pas, pour le moment, d'un caractère exceptionnel. Toutefois, il existe un risque non négligeable d'orages diluviens. Dès lors, les conséquences estimées à cette heure sont les suivantes : 

- risque de ruissellements dans les zones urbaines, accentués par le phénomène de battance (en hydrologie, la battance est caractérisée par des sols très secs et peu recouverts). 

- réseau hydrologique secondaire vulnérable, avec mise en charge brutale des petits cours d'eau généralement à sec. 

- réseau hydrologique principal globalement moins exposé, compte tenu des niveaux exceptionnellement bas à cette heure. 


Par ailleurs, n'oubliez pas les consignes de sécurité "pluie-inondation", illustrées par les 8 bons comportements (affiche du Ministère de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer) : 


Image title


Nous assurerons un suivi en temps réel 24h/24 sur notre compte Twitter et notre page Facebook. N'hésitez pas à partager les informations autour de vous. 

Consultez notre carte des risques en cliquant ici 

Partager sur