Prévisions & Suivi en temps réel

Risque d'orages caniculaires samedi entre la Lozère et l'intérieur du Gard !

Cela n'aura échappé à personne, la canicule est bien là ! Pas de vigilance orange car les températures nocturnes sont juste en-dessous des seuils. Le ressenti reste pour autant très désagréable pour les organismes qui ont du mal à récupérer de la chaleur de la journée. Ce jeudi, les températures atteignent encore 36 à 37°C de façon généralisée du Gard aux Pyrénées-Orientales. Logiquement, la Lozère y échappe avec des pointes à 30°C. Ces prochaines 48 heures s'annoncent encore très chaudes. Samedi, à la faveur d'une faible dégradation sur le Nord du pays, le temps pourrait devenir plus instable sur une partie de notre région avec un risque d'orages caniculaires. Découvrez ci-dessous notre première prévision.

Avant cela, il faut comprendre le contexte dans lequel interviendraient ces potentiels orages. Demain, le vent marin s'installera en cours de journée. Il aura tendance à rafraichir les littoraux de la région avec l'air chaud qui sera repoussé dans l'intérieur des terres. Le contraste thermique pourrait devenir assez conséquent.

Source : Météociel

Ci-dessus, nous remarquons bien la température crescendo en rentrant dans les terres. Nous avons zoomé entre Hérault et Gard mais le constat est le même sur l'ensemble de la région. Bien que cela ne soit pas à prendre au pied de la lettre, les températures atteindront à peine les 25°C sur les plages alors qu'on dépassera aisément les 30°C sur les plaines. Nous pourrions de nouveau atteindre 36 à 38°C dans l'arrière-pays. Samedi restera chaud et lourd. Toutefois, les nuages seront présents dès le lever du jour. Il s'agira de nuages bas d'origine maritime près des littoraux et d'un fin voile nuageux dans les plaines. Ce sera surtout l'après-midi de samedi qui sera à surveiller avec une instabilité en hausse.

Ces nuages élevés qui voileront ponctuellement le ciel pourront également jouer leur rôle en empêchant les cumulus de bourgeonner. Cependant, alors que la tramontane se lèvera entre l'Ouest de l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales, le vent marin se maintiendra sur le Gard. Il pourrait apporter une certaine humidité favorable aux orages.

Source : Météociel

C'est également entre Gard, Lozère et Ardèche qu'on retrouve la plus forte instabilité. Dans ce contexte, les premiers cumulonimbus gonfleraient rapidement dans l'après-midi sur les Cévennes entre Lozère et Ardèche. Si ces orages arrivent jusqu'à maturité, ils pourront générer leurs propres conditions leur permettant de gagner en extension vers les plaines intérieures du Gard. Cela permettrait d'humidifier l'atmosphère et les courants descendants des orages génèreront des convergences qui créeront à leur tour de nouveaux orages. En bref, si les premiers orages ont du mal à s'installer sur les Cévennes, ils auront peu ou prou de chance de gagner le département du Gard. En revanche, s'ils y parviennent, l'activité orageuse pourrait être assez marquée avec un risque de grêle localement sur le Nord du Gard.

Quoiqu'il arrive, une grande partie de la région restera sous un ciel plutôt lumineux, parfois voilé mais sec. De plus, ne vous attendez pas à un net rafraichissement à la suite de ces hypothétiques orages localisés. Les secteurs touchés par les pluies pourront respirer quelques heures mais dès dimanche, les températures repartiront à la hausse. Nous surveillons d'ores et déjà une période caniculaire intense et durable à l'échelle de la France et de notre région.

Source : Tropicaltidbits

Partager sur